Période hellénistique

Collecte de fonds pour traductions

Pour que les élèves et étudiants du monde entier puissent apprendre l'histoire gratuitement, nous devons publier notre travail dans de nombreuses langues. Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à traduire afin que nous puissions avoir un réel impact à l'échelle mondiale. Merci d'avance !
$950 / $3000

Définition

Antoine Simonin
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 28 avril 2011
X

Texte original en Anglais : Hellenistic Period

Hellenistic Successor Kingdoms c. 301 BCE (by Simeon Netchev, CC BY-NC-SA)
Royaumes successeurs hellénistiques vers 301 AV. J.-C.
Simeon Netchev (CC BY-NC-SA)

La période hellénistique fait partie de l'Antiquité pour l'espace européen et le proche orient. L'utilisation de cette période est justifiée par l'étendue de la culture hellénique dans la plupart de ces régions, en raison de la présence politique grecque surtout en Asie après les conquêtes d'Alexandre, mais aussi par une nouvelle vague de colonisation grecque. En conséquence, la période hellénistique est généralement considérée comme partant de 323 AEC avec la mort d'Alexandre et se terminant en 31 AEC avec la conquête du dernier royaume hellénistique par Rome, le royaume lagide d'Égypte. Pour la partie asiatique, nous pourrions l'allonger à 10 AEC, lorsque le dernier royaume indo-grec fut conquis par les Indo-Sakas.

Politiquement, la période hellénistique est caractérisée par une division et une scission avec l'ancien empire d'Alexandre, avec des guerres interminables entre les Diadoques et leurs successeurs. Ainsi, les royaumes hellénistiques s'affaiblirent et ainsi créèrent progressivement une opportunité pour des royaumes concurrents, comme le royaume du Pont ou la Bactriane. Dans le même temps, le pouvoir romain était en expansion exponentielle, anéantissant d'autres présence politique en Italie, puis la domination carthaginoise de la Méditerranée dans les trois guerres puniques. A la fin de l'époque hellénistique, le jeune empire romain avait presque atteint son maximum d'expansion, de Lusitanie (Portugal moderne) à la Syrie et de la Grande-Bretagne du Sud à l'Égypte.

la période hellénistique est caractérisée par une scission avec l'ancien empire d'Alexandre, avec des guerres interminables entre les Diadochi et leurs successeurs.

Une autre évolution politique générale peut également être observée: les Celtes furent ébranlés une fois de plus par une importante vague de migration (à l'origine entre autres des célèbres Galates d'Anatolie). La pression croissante des voisins Celtes, surtout des tribus germaniques et des Romains, réduisit considérablement leur domination à la fin de la période. Dans les steppes infinies de sud de l'Asie, les pressions nomades se poursuivirent de la même manière qu'auparavant, les Sarmates exerçant des pressions sur les Scythes et les Yuezhi exerçant des pressions sur les Sakas, qui augmentèrent ainsi leurs attaques contre les royaumes Bactriens puis Indo-Grecs.

Supprimer la pub

Advertisement

En général, certains aspecs caractérisèrent cette période en opposition à la précédente : le modèle de la ville-État qui dominait auparavant fut remplacé par les différents types de royaumes, avec un pouvoir plus centralisé. Ce fut surtout le concept d'administration qui changea: ce n'était plus une question de gestion des affaires civiques au nom de la communauté, mais par délégation au nom d'une autorité personnelle. Dans le même temps, les mercenaires furent plus fréquemment utilisés dans les armées hellénistiques, afin de faire face à l'évolution militaire et technique qui augmentait considérablement le coût de l'équipement d'une armée civique. Le meilleur exemple est la renommée et l'utilisation des Galates par les royaumes hellénistiques.

Perseus, Macedonian Silver Tetradrachm
Persée, tétradrachme argenté macédonien
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Culturellement, cette période n'est pas une ère intermédiaire entre les ères prospères, ère Classique et ère Impériale, comme on l'a décrit par le passé. Aristote père des sciences modernes, Ménandre l'auteur des grandes comédies, Épicure le moraliste, Ératosthène, mais aussi Euclide, Archimède et Polybe vécurent et travaillèrent pendant la période hellénistique. Cette période indiqua des progrès dans l'architecture, beaucoup d'évergétisme (dons altruistes à la communauté), une multiplication des fêtes et des célébrations (illustrées par le grand nombre de théâtres créés), le développement de l'art et la création de bibliothèques, les plus célèbres étant à Alexandrie.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Antoine Simonin
Passionate about ancient Central Asia. Maintains the website From Bactria to Taxila. Works in the Europa Barbarorum project.

Citer cette ressource

Style APA

Simonin, A. (2011, avril 28). Période hellénistique [Hellenistic Period]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-829/periode-hellenistique/

Style Chicago

Simonin, Antoine. "Période hellénistique." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 28, 2011. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-829/periode-hellenistique/.

Style MLA

Simonin, Antoine. "Période hellénistique." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 28 avril 2011. Web. 29 nov. 2021.

Adhésion