Kalhu / Nimroud

Définition

Joshua J. Mark
de , traduit par Jerome Couturier
publié le 03 août 2014
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Eagle-Headed Protective Spirit (by Jan van der Crabben, CC BY-NC-SA)
Esprit protecteur à tête d'aigle
Jan van der Crabben (CC BY-NC-SA)

Kalhu (Calah, ou Nimroud, nord de l'Irak actuel) était une ville de la Mésopotamie ancienne qui devint la capitale de l'Empire Assyrien sous Assurnasirpal II (règne 884-859 AEC), qui y déplaça le gouvernement central depuis la capitale traditionnelle d'Assur. La ville existait en tant que centre commercial important depuis au moins le 1er millénaire AEC. Elle était située directement sur une route prospère juste au nord d'Assur et au sud de Ninive. La ville avait été construite sur l'emplacement d'un ancien centre de commerce sous le règne de Salmanazar Ier (1274-1245 AEC) mais s’était délabrée au fil des siècles. Assurnasirpal II ordonna que les débris des tours et des murs en ruine soient enlevés, et décréta qu'une ville complètement nouvelle devait être construite, qui inclurait une résidence royale plus grande que celle de n'importe quel roi précédent. L'Empire Assyrien fut gouverné depuis Kalhu de 879 à 706 AEC, lorsque Sargon II (règne 722-705 AEC) déplaça la capitale vers sa nouvelle ville de Dur-Sharrukin.

Les grands rois d'Assyrie continuèrent à être enterrés à Assur, mais leurs reines l'étaient à Kalhu. Des tombes des reines d'Assurnasirpal II, de Teglath-Phalasar III (Tiglath-Pileser III), de Salmanazar V et de Sargon II entre autres, ont été découvertes à Kalhu. La ville est communément connue sous le nom de Nimroud parce que c'est le nom que les archéologues des XIX et XXèmes siècles lui ont donné, croyant qu'il s'agissait de la ville du roi biblique Nimrod, mentionné dans le Livre de la Genèse. La ville est mentionnée dans Genèse 10:11-12 comme "Calah". Nimrod apparaît plus tôt:

Supprimer la pub

Advertisement

Et Cush engendra Nimrod: il commença à être puissant sur la terre. Il fut un puissant chasseur devant le Seigneur ; c'est pourquoi l’on dit: Comme Nimrod le puissant chasseur devant le Seigneur. Et le commencement de son règne fut sur Babel, Erech, Accad, et Calné, au pays de Shinar. De ce pays sortit Assur, il bâtit Ninive, Rehoboth, et Calah, et Resen entre Ninive et Calah: laquelle est une grande ville (Genèse 10: 8-12).

Assur, dans le texte biblique, serait le fils de Nimrod, fils de Cush, fils de Ham, fils de Noé. Ainsi, Kalhu serait, si l'on accepte le récit biblique, l'une des premières villes construites après le Déluge. Que ce soit effectivement le cas, si tant est qu’il y ait eu un déluge, n’est pas aussi important que le fait que le récit se réfère à Kalhu comme "une grande ville", ce qui atteste de sa renommée et de son importance bien avant qu’Assurnasirpal II en fasse la capitale de l'Empire Assyrien, si l'on accepte la date de la composition du livre de la Genèse vers 1400 AEC, ou même la date traditionnelle de 1272 AEC.

The Palaces at Nimrud Restored
Les palais de Nimroud restaurés
James Fergusson (Public Domain)

BEAUCOUP DES œUVRES D'ART ASSYRIENNES LES PLUS IMPORTANTES ET LES PLUS CONNUES EXPOSÉES DANS LES MUSÉES AUJOURD'HUI PROVIENNENT DE KALHU, Y COMPRIS LES RELIEFS D'ASSURNASIRPAL II, LES IVOIRES ET LES LETTRES ATTRIBUÉES A NIMRUD.

La Nouvelle Capitale

Lorsqu'il monta sur le trône en 884 AEC, Assurnasirpal II dut immédiatement s'attaquer aux révoltes qui avaient éclaté dans tout l'empire. Il réprima impitoyablement toutes les rébellions, détruisit les villes rebelles et, à titre d'avertissement, empala, brûla et écorcha vif tous ses opposants. Il sécurisa ensuite ses frontières et les élargit grâce à des campagnes qui remplirent le trésor royal de butin. Ayant assuré son empire, Assurnasirpal II porta son attention sur sa capitale Assur, qu'il rénova (comme il le fit aussi avec Ninive et de nombreuses autres villes pendant son règne). Assur était parmi les plus prospères des villes assyriennes et avait été la capitale de l'Empire Assyrien depuis le règne d'Adad-Nerari Ier (1307-1275 AEC). Une fois qu'il eut ajouté ses propres ornements et améliorations à la grande ville, Assurnasirpal II sentit alors que c'était temps pour un changement de son statut. Les habitants d'Assur étaient fiers de leur ville et de leur prestige en tant que citoyens de la capitale. Il a été proposé par un certain nombre de chercheurs qu'Assurnasirpal II désirait une ville complètement nouvelle, avec une nouvelle population, qu'il pourrait appeler la sienne, afin d'élever son nom au-dessus de ses prédécesseurs et de régner sur une population qui lui soit dévouée, plutôt qu’à leur ville. Ce n'est cependant qu'une théorie, car on ne sait pas exactement ce qui l'a motivé à déplacer la capitale depuis Assur. Il choisit la ville en ruine de Kalhu et ses inscriptions indiquent:

Supprimer la pub

Advertisement

L'ancienne ville de Calah, que Salmanazar, roi d'Assyrie, un prince qui m'avait précédé, avait bâtie, s’était délabrée et était tombée en ruines. J’ai reconstruit cette ville. Je disposais autour d'elle des vergers produisant des fruits et du vin que j'offrais à Assur, mon seigneur. J’ai creusé jusqu'au niveau de l'eau. J'ai construit l’enceinte de la ville, de sa fondation à son sommet, et je l’ai achevée.

Head of Ashurnasirpal II
Tête de Assurnasirpal II
Osama Shukir Muhammed Amin (Copyright)

La nouvelle ville de Kalhu, avec un mur d'enceinte de 7,5 km, couvrait une surface de 360 ha. Une fois terminée, Assurnasirpal II relocalisa une population entièrement nouvelle de 16 000 personnes dans les murs de la ville, et élut domicile dans son nouveau palais. Selon l'historienne Karen Radner:

Le bâtiment le plus impressionnant de Kalhu à l’époque d'Assurnasirpal était certainement son nouveau palais royal. Avec 200 mètres de long et 130 mètres de large, il dominait ses environs et sa position sur la colline de la citadelle amena à son nom moderne, le Palais du Nord-Ouest. Il était organisé autour de trois cours, abritant les appartements d'état, l'aile administrative et les quartiers privés qui hébergeaient également les épouses royales. Ici, plusieurs tombes souterraines ont été découvertes en 1989, incluant la sépulture de l'épouse d'Assurnasirpal, Mullissu-mukannišat-Ninua, fille de l'échanson du roi, l'un des plus hauts fonctionnaires de la cour. Ses riches objets funéraires donnent une impression vivante du luxe dans lequel vivaient le roi et son entourage (1).

Assurnasirpal II voulait que sa nouvelle ville soit la plus grandiose et la plus luxueuse de l'empire. Assur était depuis longtemps connu pour sa beauté, et le roi voulait que sa ville soit encore plus impressionnante. Il créa un zoo (considéré comme le premier du genre) et des jardins botaniques qui abritaient des animaux exotiques, des arbres et des fleurs qu'il avait ramenés de ses campagnes militaires. On peut lire dans ses inscriptions:

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

J'ai creusé un canal à partir du cours supérieur de la Zab [rivière], je l'ai taillé à travers le sommet d'une montagne et je l'ai appelé Patti-hegalli. J'ai irrigué les basses terres du Tigre et planté des vergers avec toutes sortes d'arbres fruitiers. J'ai pressé du vin et fait des offrandes de fruits primeurs à Assur, mon seigneur, et aux temples de mon pays… Le canal tombe en cascade dans les jardins, les ruelles sentent bon, les ruisseaux comme les étoiles du ciel coulent dans le jardin d'agrément.

Lorsque la ville, les jardins et le palais furent achevés et entièrement décorés avec les bas-reliefs bordant les murs de ses couloirs, Assurnasirpal II invita la population et les dignitaires étrangers à célébrer cela. La fête dura dix jours, et sa stèle de banquet enregistre que 69 574 personnes y assistèrent. Le menu de cette célébration inclut, mais sans s'y limiter, 1 000 bœufs, 1 000 veaux et moutons domestiques, 14 000 moutons importés et engraissés, 1 000 agneaux, 500 pièces de gibier à plumes, 500 gazelles, 10 000 poissons, 10 000 œufs, 10 000 miches de pain, 10 000 mesures de bière et 10 000 bouteilles de vin. Une fois la célébration terminée, il renvoya les invités chez eux "dans la paix et la joie" après avoir invité les dignitaires à voir les bas-reliefs de son nouveau palais. Sa célèbre inscription standard racontait à maintes reprises ses triomphes de conquête et décrivait de manière vivante le destin horrible de ceux qui se soulevèrent contre lui. L'inscription permettait également aux dignitaires de son propre royaume, et aux autres, de savoir précisément à qui ils avaient affaire. Il proclamait les titres de "Grand Roi, Roi du Monde, héros vaillant qui avance avec l'aide d'Assur; celui qui n'a pas de rival dans les quatre coins du monde, le berger exalté, le torrent puissant auquel nul ne peut résister, celui qui a vaincu toute l'humanité, celui dont la main conquit toutes les terres et prit toutes les chaînes de montagnes" (Bauer, 337). Son empire s'étendait sur tout le territoire qui comprendrait aujourd'hui l'ouest de l'Iran, l'Irak, la Syrie, la Jordanie et une partie de la Turquie. Après que les invités aient quitté la fête, il s'installa dans son nouveau palais pour régner.

Kalhu, Capitale de l'Empire Assyrien

Kalhu se maintint en tant que capitale sous les rois assyriens depuis son inauguration par Assurnasirpal II en 879 AEC jusqu'à ce que Sargon II construise sa nouvelle ville de Dur-Sharrukin entre 717 et 707 AEC et y déplace la capitale en 706 AEC. Les rois qui régnèrent depuis Kalhu après Assurnasirpal comprennent:

  • Le fils d'Assurnasirpal, Salmanazar III (règne 859-824 AEC), qui continua à améliorer la ville de Kalhu, avec le complexe du temple et la grande ziggourat.
  • Shamshi-Adad V (règne 824-811 AEC), sous le règne duquel la guerre civile éclata dans l'empire; Kalhu fut défendue avec succès contre la faction rebelle.
  • La régente Shammuramat, plus connue sous le nom de reine Sémiramis (règne 811-806 AEC). Elle tint le trône de son jeune fils Adad-Nirari III, qui régna de 806 à 782 AEC et construisit son propre palais à Kalhu. À cette époque, le palais d'Assurnasirpal II fut transformé en bâtiment administratif du gouvernement.
  • Salmanazar IV (fils d'Adad-Nirari III, règne 782-773 AEC), dont on sait peu de choses en-dehors des références à ses campagnes contre le royaume d'Urartu.
  • Assur-Dan III (fils cadet d'Adad-Nirari III, règne 772-755 AEC), sous le règne duquel la peste frappa l'Assyrie et Kalhu se dépeupla.
  • Ashur-Nirari V (plus jeune fils d'Adad-Nirari III, régna 754-746 AEC) dont le règne fut marqué par des troubles et une stagnation. À cette époque, l'armée était devenue plus puissante que le trône et les gouverneurs provinciaux opéraient avec un degré d'autonomie alarmant. En 746 AEC, Ashur-Nirari V fut assassiné à Kalhu lors d'un coup d'état par un usurpateur nommé Pula qui régnait alors sous le nom de Teglath-Phalasar III (Tiglath-Pileser III).
  • Teglath-Phalasar III (règne 745-727 AEC) est reconnu comme l'un des plus grands rois de l'Empire Néo-Assyrien. De sa capitale Kalhu, il réorganisa et revitalisa l'empire, créa la première armée professionnelle de l'histoire du monde, restructura le gouvernement et élargit considérablement les frontières de l'empire. Il contribua à Kalhu en construisant le palais central et en rénovant le temple.
  • Salmanazar V (fils de Teglath-Phalasar III, règne 727-722 AEC) qui continua la politique de son père et sous le règne duquel un certain nombre de campagnes furent lancées mais pas couronnées de succès. Son règne se termina brusquement par un coup d'état qui amena Sargon II sur le trône.
  • Sargon II (règne 722-705 AEC) était peut-être le frère cadet de Salmanazar V. Il porta l'Empire Assyrien à son plus haut niveau en tant qu'entité politique et militaire. Il améliora également Kalhu grâce à des projets de construction, mais avait en tête une tout autre capitale. Peu de temps après avoir accédé au trône, il décréta qu'une nouvelle ville devait être construite comme capitale de l'empire (peut-être pour séparer son règne de ceux de ses prédécesseurs). Sa ville, Dur-Sharrukin («Forteresse de Sargon»), fut construite entre 717 et 707 AEC, et il emménagea dans le palais en 706 AEC. Il fut tué au combat l'année suivante, et la capitale fut ensuite déplacée par son fils, Sennachérib, à Ninive.

Destruction et Découverte

Après que la capitale ait été déplacée de Kalhu, elle continua comme capitale provinciale mais elle avait perdu son prestige. La ville est resta une résidence royale pour les rois lorsqu'ils visitaient la région, et des vestiges archéologiques suggèrent qu'elle a continué à ce titre jusqu'à la chute de l'Empire Assyrien. Les rois qui vinrent après Sargon II gouvernèrent tous à partir de Ninive mais appréciaient toujours des villes comme Kalhu et Ashur. Sennachérib (règne 705-681 AEC), Assarhaddon (règne 681-669 AEC), et Assurbanipal (règne 668-627 AEC) semblent tous avoir considéré Kalhu avec respect. Après la mort d'Assurbanipal en 627 AEC, l'empire a commença à se désagréger. Kalhu fut brûlée avec Ashur et Ninive en 612 AEC par la coalition d'invasion des Perses, des Mèdes et des Babyloniens. La ville fut pillée et les ruines se sont trouvées ensevelies sous terre.

Supprimer la pub

Advertisement

Elle resta enterrée pendant 2 000 ans jusqu'à ce qu'en 1820 EC, Claudius James Rich de la British East India Company visite le site et en rédige une description. Cette description attira l'attention de l'archéologue Austen Henry Layard, qui commença les fouilles à Kalhu en 1845 EC. Assisté d'Hormuzd Rassam, Layard découvrit le Palais du Nord-Ouest et un certain nombre de temples. Layard avait l'impression qu'il avait découvert Ninive, et ainsi son compte-rendu publié des fouilles, en 1849 EC, était intitulé Ninive et ses Vestiges et, en raison de la renommée de Ninive dans la Bible, le livre est devenu un best-seller. Le succès du livre a suscité un intérêt supplémentaire pour l'histoire de la Mésopotamie comme un moyen de corroborer les récits de l'Ancien Testament, et ainsi de nouvelles expéditions ont été envoyées dans la région à la recherche d'autres villes mentionnées dans la Bible. C'est à cette époque que les archéologues ont reconnu que le site n'était pas Ninive et ont commencé à s'y référer comme Nimroud.

L'archéologue William K. Loftus succéda à Layard et Rassam en 1854-1855 EC, découvrant les célèbres ivoires, ainsi que les trésors de Nimroud, un assortiment de bijoux en or et de pierres précieuses. Les fouilles se sont poursuivies, à intervalles réguliers, jusqu'aux années 1960 EC. Bon nombre des œuvres d'art assyriennes les plus importantes et les plus connues exposées dans les musées aujourd'hui proviennent de Kalhu. Les bas-reliefs d'Assurnasirpal II bordent aujourd’hui les murs au British Museum, comme ils le faisaient autrefois dans le Grand Palais, et les ivoires sont exposés dans les musées de Londres à l'Irak, en passant par les États-Unis. Tout aussi importantes sont les Lettres de Nimroud, découvertes dans les ruines du palais en 1952 EC. Ces lettres constituent la correspondance royale sous les règnes de Teglath-Phalasar III, Salmanazar V et Sargon II, elles furent très probablement stockées dans le palais après qu'il soit devenu un bureau administratif. En raison des conflits dans la région au cours des dernières décennies, aucun autre travail archéologique n'a été effectué à Kalhu, mais on soupçonne que d’autres objets y sont toujours enfouis dans le sable.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Jerome Couturier
Je suis médecin, spécialisé en Génétique. J'aime l'Histoire et l'Antiquité depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours eu un interêt pour la recherche dans divers domaines scientifiques, dont l'archéologie.

Auteur

Joshua J. Mark
Auteur indépendant et ex-Professeur de Philosophie à temps partiel au Marist College de New York, Joshua J. Mark a vécu en Grèce et en Allemagne, et a voyagé à travers l'Égypte. Il a enseigné l'histoire, l'écriture, la littérature et la philosophie au niveau universitaire.

Citer cette ressource

Style APA

Mark, J. J. (2014, août 03). Kalhu / Nimroud [Kalhu / Nimrud]. (J. Couturier, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-368/kalhu--nimroud/

Style Chicago

Mark, Joshua J.. "Kalhu / Nimroud." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. modifié le août 03, 2014. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-368/kalhu--nimroud/.

Style MLA

Mark, Joshua J.. "Kalhu / Nimroud." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 03 août 2014. Web. 16 août 2022.

Adhésion