Porte d'Ishtar

Définition

Brittany Garcia
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 23 août 2013
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, arabe, Turc
Ishtar Gate (Artist's Impression) (by Mohawk Games, Copyright)
Porte d'Ishtar (impresssion d'artiste)
Mohawk Games (Copyright)

La porte d'Ishtar fut construite par le roi babylonien Nabuchodonosor II vers 575 avant notre ère. C'était la huitième porte de la ville de Babylone (dans l'actuel Iraq) et l'entrée principale de la ville. La porte d'Ishtar faisait partie du plan de Nabuchodonosor visant à embellir la capitale de son empire. Au cours de la première moitié du VIe siècle avant J.-C., il restaura également le temple de Marduk et construisit la célèbre merveille qu'étaient les jardins suspendus dans le cadre de ce plan. La magnificence de la porte d'Ishtar était si connue qu'elle figurait sur la liste initiale des sept merveilles du monde antique. Cependant, elle fut remplacée plus tard par le Phare d'Alexandrie, mais certains auteurs (Antipater de Sidon et Callimaque de Cyrène) écrivirentt que les "Portes d'Ishtar" et les "Murs de Babylone" devaient toujours être considérés comme faisant partie des merveilles.

La porte d'Ishtar et les divinités

La porte d'Ishtar est nommée ainsi car elle était dédiée à la déesse babylonienne Ishtar, bien que Nabuchodonosor rende hommage à d'autres divinités babyloniennes par le biais de diverses représentations animales. Les animaux représentés sur la porte sont des jeunes taureaux (aurochs), des lions et des dragons (sirrush). Ces animaux sont des représentations symboliques de certaines divinités: les lions sont souvent associés à Ishtar, les taureaux à Adad et les dragons à Marduk. Ishtar était une déesse de la fertilité, de l'amour, de la guerre et du sexe, Adad était un dieu de la météo et Marduk était le dieu principal ou national de Babylone.

Supprimer la pub

Advertisement

LA FAÇADE DE LA PORTE EST ORNÉE DE BRIQUES VERNISSÉES AVEC DES RANGÉES ALTERNÉES DE DRAGONS ET DE TAUREAUX.

Matériaux et construction

La façade de la porte est ornée de briques émaillées avec des rangées alternées de dragons et de taureaux. Les bêtes sont garnies de tuiles jaunes et brunes, tandis que les briques qui les entourent sont bleues. On pense que les tuiles émaillées bleues sont en lapis-lazuli, mais cette conjecture est sujette à débat. Les portes mesurent plus de 38 pieds (11,5 m) de haut avec une vaste antichambre sur le côté sud.

La porte est traversée par la voie processionnelle, un couloir pavé de briques de près d'un km de long avec des murs de plus de 15,2 m de haut de chaque côté. Les murs sont ornés de plus de 120 lions sculptés, de fleurs et de carreaux jaunes émaillés. La voie processionnelle était utilisée pour la célébration du Nouvel An. Les statues des divinités y défilaient et le chemin était pavé de pierres rouges et jaunes (des rangées de pierres rouges sur les couches extérieures et une rangée jaune entre les deux). Chacune de ces pierres porte une inscription en dessous: une petite prière du roi Nabuchodonosor au dieu principal Marduk. C'est cette voie processionnelle qui menait au temple de Marduk.

Supprimer la pub

Advertisement

Model of the Ishtar Gate
Modèle de la porte d'Ishtar
Gryffindor (CC BY-SA)

Plaque de dédicace

Sur la porte d'Ishtar, il y a une plaque de dédicace écrite du point de vue de Nabuchodonosor qui explique le but de la porte et la décrit en détail.

Nabuchodonosor, roi de Babylone, prince fidèle désigné par la volonté de Marduk, le plus élevé des princes, aimé de Nabû, de conseil prudent, qui apprit à embrasser la sagesse, qui sonda leur être divin et révèra leur majesté, le gouverneur infatigable, qui prit toujours à cœur le soin du culte de l'Esagil et de l'Ezida et se préoccupa constamment du bien-être de Babylone et de Borsippa, le sage, l'humble, le gardien de l'Esagil et de l'Ezida, le fils premier-né de Nabopolassar, le roi de Babylone.

Les deux portes d'entrée d'Imgur-Ellil et de Nemetti-Ellil, suite au remplissage de la rue de Babylone, étaient devenues de plus en plus basses.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

J'ai donc abattu ces portes et j'ai posé leurs fondations au niveau de la nappe phréatique avec de l'asphalte et des briques et je les ai fait construire en briques avec de la pierre bleue sur laquelle étaient représentés de merveilleux taureaux et dragons.

J'ai couvert leurs toits en y posant des cèdres majestueux dans le sens de la longueur. J'ai suspendu des portes de cèdre ornées de bronze à toutes les ouvertures des portes.

J'ai placé des taureaux sauvages et des dragons féroces dans les portes et les ai ainsi parées d'une splendeur luxueuse afin que les gens puissent les contempler avec émerveillement.

Supprimer la pub

Advertisement

J'ai fait construire le temple d'Esiskursiskur (la plus haute maison de célébration de Marduk, le Seigneur des Dieux, un lieu de joie et de célébration pour les dieux majeurs et mineurs) ferme comme une montagne dans l'enceinte de Babylone en asphalte et en briques cuites.

Aurochs from Ishtar gate
Aurochs de la Porte d'Ishtar
Ali Kalamchi (Copyright)

Excavation et reconstruction

La porte d'Ishtar fit l'objet de fouilles entre 1902 et 1914, au cours desquelles 13,7 m des fondations originales de la porte ont été découverts. Les matériaux excavés par Robert Koldewey ont été utilisés pour la reconstruction de la porte d'Ishtar et de la voie processionnelle. En 1930, la reconstruction a été achevée au Musée de Pergame à Berlin, en Allemagne.

En raison des restrictions de taille au musée de Pergame, la porte d'Ishtar n'est ni complète ni de taille originale. La porte était à l'origine double, mais le musée de Pergame n'utilise que la partie frontale, la plus petite. La seconde porte est actuellement entreposée. À l'origine, la porte avait une porte et un toit en cèdre et en bronze, qui n'ont pas été construits pour la reconstruction. Une reconstruction plus petite de la porte d'Ishtar a été construite en Irak sous Saddam Hussein comme entrée d'un musée. Toutefois, cette reconstruction n'a jamais été achevée en raison de la guerre.

Supprimer la pub

Advertisement

Plusieurs musées dans le monde ont reçu des parties de la porte d'Ishtar : le musée d'archéologie d'Istanbul, le Detroit Institute of Art, le Royal Ontario Museum, le Louvre, le musée d'État d'art égyptien de Munich, le Metropolitan Museum of Art de New York, l'Oriental Institute de Chicago, et bien d'autres.

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Brittany Garcia
Brittany is a freelance writer and Classical Latin and Ancient Greek tutor. She maintains a personal blog and Facebook page about on news of the Ancient World. She is a volunteer Latin translator for the Iris Project with NASA's "Making Mars Speak Latin."

Citer cette ressource

Style APA

Garcia, B. (2013, août 23). Porte d'Ishtar [Ishtar Gate]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-272/porte-dishtar/

Style Chicago

Garcia, Brittany. "Porte d'Ishtar." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 23, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-272/porte-dishtar/.

Style MLA

Garcia, Brittany. "Porte d'Ishtar." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 23 août 2013. Web. 07 juil. 2022.

Adhésion