Le Cullinan

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Caroline Martin
publié le 07 mai 2021
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Cullinan I Diamond (by Unknown Artist, Public Domain)
Diamant Cullinan I
Unknown Artist (Public Domain)

Le Cullinan est un diamant qui fut découvert dans le Transvaal, en Afrique du Sud, en 1905 et offert par le gouvernement du Transvaal comme cadeau d'anniversaire à Édouard VII d'Angleterre (r. 1901-1910). Il pesait bien plus de 3 000 carats, ce qui en fait le plus gros diamant brut de qualité gemme jamais trouvé. Lors de sa découverte, il était estimé à plus de 21 millions de dollars en monnaie d'aujourd'hui.

Malgré son énorme valeur, le diamant fut envoyé par courrier recommandé d'Afrique du Sud en Angleterre. La pierre brute fut ensuite taillée en neuf grandes pierres précieuses, chacune portant le nom de Cullinan I à IX, et en 96 diamants plus petits. Le plus gros diamant est le Cullinan I de 530 carats, également connu sous le nom de Grande étoile d'Afrique, qui brille désormais sur le Sceptre Royal des joyaux de la couronne britannique. Il s'agit du plus gros diamant taillé incolore au monde. La deuxième plus grosse pierre, Cullinan II, la Deuxième étoile d'Afrique de 317 carats, est sertie dans la Couronne Impériale d'État, utilisée lors des couronnements des monarques britanniques. Les autres grands diamants sont portés en pendentifs et en broches et ils font partie de la collection privée d'Elizabeth II (r. 1952- ).

Supprimer la pub

Advertisement

Découverte et cadeau à Édouard VII

Le diamant Cullinan fut découvert le 26 janvier 1905 et il porte le nom de Thomas Cullinan, le président de la Premier Mine où il fut trouvé près de Pretoria dans le Transvaal, alors une colonie britannique (aujourd'hui une province de l'Afrique du Sud). La pierre fut découverte par Frederick G. S. Wells, directeur de surface à la mine, qui reçut une prime de 10 000 dollars pour sa découverte. L'énorme diamant brut pesait 3 106 carats et il mesurait près de 10,1 centimètres de long et 6,35 cm de large, ce qui en faisait le plus gros diamant brut jamais trouvé. C'était un exemple extraordinaire de diamant brut pour sa taille, mais aussi pour son excellente pureté et sa couleur bleu-blanc unique. La pierre fut exposée pour la première fois au public à la Standard Bank de Johannesburg.

LE GOUVERNEMENT DU TRANSVAAL OFFriT LE DIAMANT AU ROI EDWARD VII D'ANGLETERRE POUR SON 66E ANNIVERSAIRE.

En 1907, la pierre de Cullinan, encore à l'état brut, fut envoyée à Londres par les propriétaires de la Premier Mine Company pour essayer de trouver un acheteur approprié. Curieusement, elle fut simplement envoyée par courrier recommandé tandis qu'un leurre fut envoyé dans un navire blindé. Bien-sûr tout le monde pensait que le bateau contenait la vraie pierre. Le diamant arriva à bon port, mais aucun acheteur privé ne se montra intéressé et donc, sous l'impulsion du Premier ministre du Transvaal, le général Louis Botha (1862-1919), le gouvernement du Transvaal acheta la pierre à la Premier Mine Company. Le prix payé fut de 150 000 Livres Sterling (plus de 18 millions de Livres Sterling ou 21 millions de dollars d'aujourd'hui).

Supprimer la pub

Advertisement

Rough Cullinan Diamond
Diamant brut Cullinan
Unknown Artist (Public Domain)

En 1907, le gouvernement du Transvaal offrit le diamant au roi Edward VII d'Angleterre pour son 66e anniversaire. Ce cadeau prestigieux devait contribuer à restaurer les relations entre la Grande-Bretagne et l'Afrique du Sud après la deuxième guerre des Boers (1899-1902) entre les deux pays. La pierre fut transportée sous escorte policière à Sandringham House, dans le Norfolk, pour être présentée au roi le jour de son anniversaire, le 9 novembre 1907. Le roi la confia ensuite aux bons soins de Scotland Yard, le célèbre quartier général de la police métropolitaine, jusqu'à ce que l'on décide de ce qu'il fallait en faire.

Cullinan I: le Sceptre Royal

Au début de l'année 1908, il fut décidé de tailler le diamant brut et opaque en pierres précieuses brillantes. Afin d'avoir des idées sur ce qu'il convenait de faire avec les gemmes espérées, une équipe d'experts aller étudier les joyaux de la couronne britannique dans la Tour de Londres pour voir où ils pourraient être installés. La pierre précieuse fut ensuite envoyée aux experts en diamants Joseph Asscher and Company d'Amsterdam pour être taillée. Le processus de taille et de polissage des gemmes étincelantes à partir de l'énorme masse de pierre brute commença en février 1908 et elle prit huit mois à l'équipe de trois spécialistes. La pièce d'origine fut d'abord découpée en deux morceaux pesant 516,5 et 309 carats. La rainure de la première coupe nécessita à elle seule quatre jours de préparation et lorsque Joseph Asscher tenta lui-même de la réaliser, le couteau en acier cassa. Une deuxième tentative fut couronnée de succès et la pierre originale fut finalement découpée en sept gros morceaux. Ceux-ci furent ensuite taillés et polis pour produire neuf grandes pierres, chacune portant le nom peu imaginatif de Cullinan et un chiffre romain de I à IX. Les pierres Cullinan I et II furent officiellement présentées à Édouard VII le 21 novembre 1908, presque exactement un an après qu'il ait posé les yeux sur la pierre non taillée. Ces deux pierres précieuses, qui étaient alors les plus gros diamants taillés au monde, furent immédiatement exposées au public (et en toute sécurité) à la Tour de Londres.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

[Image:11642]

Le Cullinan I, en forme de poire, était la plus grosse pierre du groupe, avec un poids massif de 530,2 carats. Le célèbre diamant Koh-i-Noor d'Inde, qui fait également partie des joyaux de la couronne britannique, ne pèse que 105,6 carats. Le Cullinan I est le plus gros diamant blanc incolore de qualité supérieure au monde et cette magnifique pierre précieuse a au moins bénéficié d'un nouveau nom plus romantique: la Grande étoile d'Afrique. Au départ, Cullinan I et Cullinan II (voir ci-dessous) étaient associés dans ce qui devait être une broche pendentif éblouissante mais peu pratique. Après la mort d'Édouard VII en 1910, on se demanda ce qu'il fallait faire de ces magnifiques bijoux.

LES SEPT DIAMANTS CULLINAN (III-IX) FONT PARTIE DE LA COLLECTION PERSONNELLE DE BIJOUX D'ELIsABETH II.

Le Cullinan I fut ajouté au Sceptre Royal, prêt pour le couronnement de George V (r. 1910-1936) en 1911. En fait, c'est à cette fin que l'équipe de conception initiale avait décidé d'utiliser la plus grosse pierre en 1908. Le sceptre, également connu sous le nom de Sceptre du Roi, avait été fabriqué en 1661 pour le couronnement de Charles II d'Angleterre (r. 1660-1685), et il symbolise le pouvoir royal et la bonne gouvernance. La pierre est maintenue à la verticale entre une monture en or à deux bras au sommet du sceptre, ce qui permet de la voir sous tous les angles. Cette monture est articulée pour permettre de retirer facilement la pierre. En raison du poids supplémentaire du diamant, il a été nécessaire de renforcer la longueur du sceptre. Au-dessus du diamant se trouve une améthyste monde, elle-même sertie de diamants et d'une grosse émeraude. Le sceptre, qui mesure 92,2 cm de long, a fait partie de la panoplie utilisée par la reine Elizabeth II lors de son couronnement en 1953.

British Imperial State Crown
Couronne d'État impériale d'apparat
Cyril Davenport (Public Domain)

Cullinan II : la couronne d'État impériale

La deuxième plus grosse pierre taillée à partir du diamant original est le Cullinan II, de forme ovale. Elle pèse 317 carats et elle a acquis le nom de Deuxième étoile d'Afrique. En 1910, le Cullinan II a été serti dans la couronne d'État impériale en or, également appelée couronne d'État. Cette couronne avait été créée à l'origine pour le couronnement de la reine Victoria (r. 1837-1901) en 1838, comme alternative plus légère à la traditionnelle couronne de Saint-Édouard. Elle a également été utilisée par Édouard VII lors de son couronnement. La couronne a été remodelée, toujours avec le Cullinan II en première position, et utilisée par George VI (r. 1936-1952) lors de son couronnement en 1937 et par sa fille et son successeur Elisabeth II lors de son couronnement.

Supprimer la pub

Advertisement

Le Cullinan II est serti à l'avant de l'anneau de la couronne, directement sous une autre pierre précieuse célèbre, le rubis du Prince noir (en réalité un balais ou une spinelle). Le célèbre saphir de Stewart avait été placé à cet endroit, mais il a été déplacé à l'arrière de la couronne pour faire place au Cullinan II. Outre les couronnements, la couronne fait également son apparition lors de diverses occasions officielles, comme l'ouverture annuelle du Parlement. La couronne et le sceptre avec le Cullinan I sont exposés au public dans la Jewel House («la Maison des Joyaux»), dans les Waterloo Barracks de la Tour de Londres. Comme le Cullinan I, le Cullinan II peut facilement être retiré de sa couronne pour être porté en pendentif ou en broche.

Cullinan Diamonds I-IX
Diamants Cullinan I-IX
Unknown Artist (Public Domain)

Cullinan III-IX

Les sept autres grands diamants taillés dans la pierre d'origine, appelés Cullinan III à IX, sont tous des diamants brillants et de grande taille. Pour tirer le meilleur parti du matériau, différentes formes ont été taillées: trois sont des pendeloques (en forme de poire), deux sont des marquises (losanges allongés), une est rectangulaire et une carrée. Des photographies ont été prises pour documenter le processus de découpe et de polissage, et nombre d'entre elles font désormais partie de la collection royale. En plus des neuf grands diamants, 96 autres petits diamants taillés en brillant ont été taillés dans la pièce originale de Cullinan. Il y avait également un reste de fragments non polis pesant ensemble neuf carats. Environ 65 % du diamant brut d'origine a été perdu. Les deux pièces phares de ce groupe sont le Cullinan III, qui est une pierre en forme de poire pesant 94,4 carats, et le Cullinan IV, de taille carrée, qui pèse 63,6 carats.

Le roi Édouard VII a acheté les Cullinan VI et VIII à Asscher, qui a conservé les autres grandes pierres Cullinan. Le diamantaire hollandais a également conservé les 96 pierres plus petites et les fragments non polis, comme rémunération pour la taille de la pierre brute d'origine. Le gouvernement sud-africain a ensuite acquis toutes ces pierres et les a offertes à la reine Mary (1876-1953), épouse de George V, en 1910, pour commémorer la formation de l'Union d'Afrique du Sud cette année-là. En 1911, les pierres Cullinan III et IV ont été serties dans la couronne de couronnement de la reine Mary.

Supprimer la pub

Advertisement

Queen Mary Wearing the Cullinan Diamonds
La reine Mary portant les diamants Cullinan
Frédéric Bisson (CC BY)

Comme nous l'avons vu, les Cullinan I et II peuvent être retirés de leurs montures et joints pour être portés en pendentif, ce qui a été fait par la reine Alexandra (épouse d'Édouard VII) et la reine Mary. Cette dernière a même porté un pendentif de Cullinan I et II et un autre de Cullinan III et IV en même temps pour l'ouverture officielle du Parlement le 6 février 1911. Ces deux derniers diamants, que les membres de la famille royale appellent affectueusement «les pépites», sont encore parfois portés en broche et en pendentif, la goutte de Cullinan IV étant suspendue sous le carré de Cullinan III. Les deux pierres sont serties dans une fine monture en treillis en platine. Cette combinaison a été portée par la reine et, plus récemment, par les duchesses de Cornouailles et de Cambridge. Les sept diamants Cullinan (III-IX) font partie de la collection personnelle de bijoux d'Elizabeth II, qui les a reçus en legs de la reine Mary en 1953.

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Caroline Martin
Française, ayant vécu au Royaume Uni pendant 20 ans, Caroline Martin est totalement bilingue. Lectrice passionnée depuis son plus jeune âge, elle a développé un amour de l'histoire qui remonte a ses années sur les bancs de l’école. Elle s'intéresse maintenant beaucoup à l'histoire en général et à la géopolitique.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2021, mai 07). Le Cullinan [Cullinan Diamond]. (C. Martin, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-19785/le-cullinan/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Le Cullinan." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. modifié le mai 07, 2021. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-19785/le-cullinan/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Le Cullinan." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 07 mai 2021. Web. 05 juil. 2022.

Adhésion