Outils Oldowayens

Définition

Ralf Rotheimer
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 13 juillet 2020
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Oldowan Chopper Tool (by José Manuel Benito Álvarez, Public Domain)
Outil Chopper Oldowan
José Manuel Benito Álvarez (Public Domain)

L'apparition d'outils en pierre simples, largement connus sous le nom d'outils oldowayens ou d'industrie oldowayennne, marqua le début de notre révolution technologique. À notre connaissance, ces artefacts sont apparus il y a environ 2,6 millions d'années dans les savanes d'Afrique orientale. Aujourd'hui, l'Oldowayen reste la plus ancienne industrie d'outils en pierre universellement reconnue. De simples outils en écaille comme des hachoirs, des racloirs ou des instruments de coupe rudimentaires sont typiques de ce style archaïque de fabrication. Bien que rudimentaires d'un point de vue actuel, ces outils donnèrent à nos ancêtres un énorme avantage évolutif. Ils nous donnèrent accès à de nouvelles sources de nourriture et nous permirent de transformer d'autres matières premières, comme le bois et l'os. Par conséquent, sur une période d'environ 900 000 ans, l'Oldowayen façonna le paysage technologique en Afrique, en Asie du Sud, au Moyen-Orient et en Europe. L'industrie plus avancée de l'Acheuléen (célèbre pour ses haches à main de forme ovale et bifaciale) remplaça ensuite l'Oldowayen il y a environ 1,76 million d'années.

Que signifie Oldowayen ?

Le nom de l'industrie oldowayenne provient de la gorge d'Olduvai, en Tanzanie, qui est un rift de 50 km de long regorgeant d'importantes découvertes paléoanthropologiques. C'est là que le couple Mary et Louis Leakey découvrit divers artefacts et fossiles préhistoriques au cours de fouilles. Ils inventèrent le terme Oldowayen et publièrent ensuite leurs découvertes dans plusieurs ouvrages. Aujourd'hui, la gorge d'Olduvai est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Si vous vous trouvez sur la route du parc national du Serengeti, pensez à faire un détour pour visiter le musée qui explique les contributions des lieux à la compréhension de la préhistoire humaine. En chemin, vous serez accueilli par le monument des gorges d'Olduvai, qui consiste en deux énormes modèles de crânes d'espèces découvertes sur le site des fouilles.

Supprimer la pub

Advertisement

Où et quand les outils d'Olduvai furent-ils été utilisés ?

Bien qu'elles fassent partie des sites les plus célèbres, les gorges d'Olduvai n'abritent pas les plus anciens outils Oldowayens. Cet honneur revient au système fluvial de Gona en Éthiopie, qui contenait des artefacts en pierre vieux de 2,6 millions d'années. Cependant, on spécule de plus en plus sur l'existence d'outils en pierre encore plus anciens.

Les fabricants d'outils Oldowayens utilisaient des stratégies d'écaillage. Les roches fissiles, comme les pierres volcaniques et les quartzites, étaient au cœur de leur technique.

En 2015, l'archéologue française Sonia Harmand et ses collègues ont publié un article sur leurs découvertes près du lac Turkana au Kenya. Ils décrivent des outils en pierre bruts et archaïques dont l'âge est estimé à 3,3 millions d'années et qui précéderaient de 700 000 ans les plus anciens outils oldowayen du système fluvial de Gona ! Nommée outils lomekwiens d'après leur site de découverte, Lomekwi 3, cette industrie semble encore plus simpliste que l'Oldowayen. Avec les découvertes de marques de grattage sur des os d'animaux vieux de 3,3 millions d'années en Éthiopie, les outils de Lomekwi ont apporté la preuve d'instruments en pierre plus anciens que ceux de l'Oldowayen.

Supprimer la pub

Advertisement

Mais est-ce bien le cas ? Les deux découvertes ont été évaluées de manière critique par la communauté scientifique. Les contre-arguments comprennent la possibilité de causes naturelles ou une méthode de datation inexacte pour les outils de Lomekwi. Jusqu'à ce que ces contre-arguments soient écartés, l'Oldowayen reste la plus ancienne industrie d'outils en pierre. De multiples sites dans le monde montrent la diffusion des artefacts oldowayens, bien que des détails mineurs dans la méthodologie de production varient.

Olduvai Gorge Monument
Monument aux gorges d'Olduvai
Kufundisha (CC BY-SA)

La plupart des lieux de découverte sont situés en Afrique, notamment dans la partie orientale du continent. Outre la Tanzanie et l'Éthiopie, les paléoanthropologues ont trouvé des outils oldowayens au Kenya et au Tchad, pour n'en citer que quelques-uns. Au nord de l'Afrique, c'est en Algérie et en Égypte que l'on a fait le plus de découvertes. Sur la zone continentale de l'Eurasie, le site Oldowayen le plus célèbre est celui de Dmansi en Géorgie. Au tournant du millénaire, les scientifiques ont découvert des fossiles humains précoces aux côtés de centaines d'outils oldowayens et d'ossements d'animaux . On ne soulignera jamais assez l'importance de ces découvertes, car Dmansi, avec Shengchen en Chine, est la plus ancienne preuve connue de la présence humaine en dehors de l'Afrique. D'autres sites de fouilles sont connus en Espagne, en France, au Pakistan, en Syrie, en Iran et en Israël.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Comment les outils oldowayens étaient-ils fabriqués ?

Les fabricants d'outils oldowayens utilisaient des stratégies d'écaillage à moindre effort. Au cœur de leur technique se trouvaient des roches fissiles, comme les pierres volcaniques et les quartzites. Ces "noyaux" étaient posés sur une surface stable et frappés avec une pierre à marteau. En utilisant le bon impact et le bon angle, on obtient un éclat de pierre fin et tranchant. Certains outils oldowayens présentent des signes de retouches supplémentaires, comme un affûtage supplémentaire ou des noyaux de forme bifaciale. Ce dernier point est particulièrement intéressant, car ces outils marquent la transition vers l'industrie acheuléenne plus avancée. Certaines publications utilisent le terme "Oldowayen développé" pour ces outils remaniés.

Comment les outils oldowayens étaient-ils utilisés ?

Diverses suggestions existent quant à la classification des types d'outils Oldowayens. La classification la plus célèbre regroupe les outils selon leur usage supposé et fut créée par Mary Leakey. Il existe des outils lourds dont la dimension est supérieure à cinq centimètres. Les exemples typiques sont les hachoirs fabriqués à partir de noyaux battus et tranchants et les grattoirs à usage intensif. Il est fort probable que ces outils aient servi d'instruments de coupe primitifs et que nos ancêtres les aient utilisés pour récupérer de la viande, couper des plantes ou effectuer des travaux de base sur le bois. Les grattoirs et les alènes sont des exemples d'outils légers (moins de cinq centimètres), qui pouvaient être utiles pour des travaux plus délicats, comme le perçage ou le travail des peaux.

Oldowan Chopper
Chopper Oldowan
BabelStone (CC BY-SA)

En outre, les trois catégories suivantes existent :

  • Les artefacts utilisés, comme les enclumes et les pierres à marteaux. Nos ancêtres ont pu utiliser ces dernières pour broyer des noix et des os.
  • Les fragments et les écailles qui ne montrent plus aucun signe d'utilisation et qui sont probablement des déchets (débitage).
  • les pierres non modifiées trouvées en dehors de leur emplacement géologique habituel (manuports).

Cette catégorisation est encore aujourd'hui la plus populaire, mais il n'existe pas de méthode incontestée et standardisée pour organiser les outils oldowayens. D'autres approches se concentrent sur la forme des outils ou les techniques utilisées.

Supprimer la pub

Advertisement

Qui fabriqua les outils oldowayens ?

Le débat sur l'identité exacte des fabricants d'outils devient parfois très animé, car personne ne sait avec certitude qui inventa les premiers outils en pierre. Les paléoanthropologues doivent rassembler des indices, tels des détectives, pour identifier les suspects les plus probables. Pour cette tâche, ils peuvent s'appuyer sur trois types de preuves :

  • Les fossiles trouvés à côté des artefacts
  • Les études zoologiques par l'observation de singes modernes
  • Les théories sur l'évolution des homininés (terme utilisé pour désigner les humains et nos plus proches parents).

L'industrie oldowayenne a environ 2,6 millions d'années. Au début, on pensait que l'Homo habilis, le premier humain archaïque, en était l'inventeur. Cependant, avec les connaissances actuelles, on sait que les plus anciens outils Oldowayens sont antérieurs aux premiers fossiles d'Homo habilis.

Homo Habilis Reconstruction
Reconstruction Homo Habilis
Dbachmann (photograph), E. Daynes (sculpture) (CC BY-SA)

Le genre Homo présente des cerveaux plus gros, un rapport cerveau/corps plus élevé, ainsi que des mâchoires et des dents plus petites. Si l'on se fie moins à son physique pour mastiquer la nourriture, d'autres outils sont nécessaires, d'autant plus que le cerveau est avide de nutriments. Le cerveau de l'homme moderne consomme environ 20 % de l'énergie du corps alors qu'il ne représente qu'environ 2 % du poids total du corps. Les changements comportementaux et alimentaires dus à l'utilisation d'outils ont très probablement contribué au développement de l'Homo habilis, ce qui indique que les fabricants des premiers outils oldowayens appartenaient encore aux australopithèques. Ces derniers, aujourd'hui disparus, sont des parents proches de l'homme.

Supprimer la pub

Advertisement

L'invention des outils Oldowayens pourrait être due à la nécessité d'accéder à de nouvelles sources de nourriture.

Des variations anatomiques existaient également entre les espèces d'australopithèques. Les formes les plus robustes (parfois appelées Paranthropus) étaient végétariennes et avaient de grosses joues et de grandes dents, tandis que les formes graciles avaient des dents et des mâchoires relativement plus petites. Dans la recherche moderne, les lignes se sont brouillées et certains spécimens présentent des caractéristiques robustes et graciles.

Diverses théories existent sur l'invention d'outils par les australopithèques. D'une part, les spécimens robustes comme Australopithecus (Paranthropus) aethiopicus semblent des inventeurs plausibles. Malgré leurs mâchoires et leurs dents solides, un régime végétarien aurait bénéficié d'outils pour couper les plantes. D'autre part, les australopithèques graciles avaient besoin de compenser pour leurs mâchoires et leurs dents relativement plus petites. L'invention des outils oldowayens pourrait être due à la nécessité d'accéder à de nouvelles sources de nourriture.

Australopithecus Garhi Reconstruction
Reconstruction de l'Australopithèque Garhi
Ji-Elle (CC BY-SA)

Et les autres singes ? Les singes modernes utilisent des bâtons et des pierres comme outils, alors peut-être que leurs ancêtres furent capables de façonner les outils oldowayens ? Cette théorie est peu probable, mais pas impossible : Des expériences menées sur des bonobos ont montré qu'ils pouvaient créer des outils en pierre si on leur apprenait. Mais jusqu'à présent, aucun singe n'a été observé en train de le faire dans la nature. De plus, les outils oldowayens présentent un niveau d'artisanat plus élevé que les objets fabriqués par les singes.

Supprimer la pub

Advertisement

En bref, il est impossible de dire quelle espèce créa les premiers outils oldowayens, et les découvertes futures permettront, espérons-le, de faire la lumière sur cette question.

D'autres outils étaient-ils utilisés à côté de l'Oldowayen ?

Mais qu'en est-il des autres ressources naturelles ? Malheureusement, des matériaux comme l'os, la peau ou le bois sont moins résistants que la pierre. Bien que nos ancêtres aient pu les utiliser, les outils fabriqués à partir de ces substances n'ont pas survécu. Les outils oldowayens restent pour l'instant la première étape documentée de notre voyage technologique.

L'étape suivante eut lieu environ 700 000 ans plus tard. Il y a environ 1,76 million d'années, la transition vers l'industrie plus avancée de l'Acheuléen se produisit. Principalement associés à des restes d'Homo erectus, ces outils en pierre présentent un traitement ultérieur plus délibéré et délicat. Il est fort probable que les marteaux n'étaient pas les seuls à jouer un rôle dans la fabrication des outils acheuléens, mais aussi d'autres matériaux, comme l'os ou les bois. Ces développements auraient été impossibles si l'industrie de l'Oldowayen n'avait pas jeté les bases de la production d'outils en pierre.

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

  • Braun, David R., Vera Aldeias, Will Archer, J. Ramon Arrowsmith, Niguss Baraki, Christopher J. Campisano, and Alan L. Deino et al. "Earliest Known Oldowan Artifacts at 2.58 Ma from Ledi-Geraru, Ethiopia, Highlight Early Technological Diversity." Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 116, no. 24 (2019), pp. 11712–17.
  • Gerhard Bosinski. "Die Entwicklung Des Menschen Bis Zum Ende Des Altpaläolithikums." WBG Weltgeschichte: Eine Globale Geschichte Von Den Anfängen Bis Ins 21. Jahrhundert. Vol. 1., edited by Walter Demel, Gustav A. Lehmann and Helwig Schmidt-Glintzer. wbg Academic in Wissenschaftliche Buchgesellschaft (WBG), Darmstadt, 2018
  • Gosden, Chris. Prehistory: A Very Short Introduction. Oxford University Press, New York, 2018
  • Harmand, S., Lewis, J., Feibel, C. et al. "3.3-million-year-old stone tools from Lomekwi 3, West Turkana, Kenya." Nature, 521 (2015), pp. 310–315.
  • Heinzelin, J. de, J. D. Clark, T. White, W. Hart, P. Renne, G. WoldeGabriel, Y. Beyene, and E. Vrba. "Environment and Behavior of 2.5-Million-Year-Old Bouri Hominids." Science, 284, no. 5414 (1999), pp. 625–29.
  • Kathy Schick, and Nicholas Toth. The Oldowan: Case Studies into the Earliest Stone Age. STONE AGE INST PR, 2006, 3-42.
  • Manuel Domínguez-Rodrigo, and Luis Alcalá. "3.3-Million-Year-Old Stone Tools and Butchery Traces? More Evidence Needed." PaleoAnthropology, 2016, pp. 46−53.
  • McPherron, S., Alemseged, Z., Marean, C. et al. "Evidence for stone-tool-assisted consumption of animal tissues before 3.39 million years ago at Dikika, Ethiopia." Nature, 466 (2010), pp. 857–860.
  • Režek, Željko, Harold L. Dibble, Shannon P. McPherron, David R. Braun, and Sam C. Lin. "Two Million Years of Flaking Stone and the Evolutionary Efficiency of Stone Tool Technology." Nature Ecology & Evolution, 2, no. 4 (2018), pp. 628–33.
  • Scarre, Christopher, ed. The Human Past: World Prehistory and the Development of Human Societies. Thames & Hudson, London, 2018
  • Semaw, Sileshi, ed. "The World's Oldest Stone Artefacts from Gona, Ethiopia: Their Implications for Understanding Stone Technology and Patterns of Human Evolution Between 2·6-1·5 Million Years Ago." Journal of Archaeological Science, 27(12), December 2000, pp. 1197-1214.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Ralf Rotheimer
Ralf is interested in how history and mythology still shape our lives today. As a freelance author, he has written various articles about mythology and history's impact on pop culture in Germany's largest web-magazine for fiction.

Citer cette ressource

Style APA

Rotheimer, R. (2020, juillet 13). Outils Oldowayens [Oldowan Tools]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-19031/outils-oldowayens/

Style Chicago

Rotheimer, Ralf. "Outils Oldowayens." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juillet 13, 2020. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-19031/outils-oldowayens/.

Style MLA

Rotheimer, Ralf. "Outils Oldowayens." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 13 juil. 2020. Web. 29 sept. 2022.

Adhésion