Lebor Gabála Érenn

Définition

Jeffrey King
de , traduit par Caroline Martin
publié le 09 janvier 2019
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
The Fomorians by John Duncan (by John Duncan, Public Domain)
Les Fomoires par John Duncan
John Duncan (Public Domain)

Lebor Gabála Érenn ou The Book of the Taking of Ireland (le livre de la prise de l'Irlande) est une collection pseudo-historique de poésies et de proses narratives qui fut compilée pour la première fois au 11e siècle ap. JC. Lebor Gabála s'articule autour d'un mythe d'origine qui décrit la colonisation de l'Irlande et son histoire depuis le récit du déluge biblique jusqu'au Moyen Âge. Considéré par les spécialistes comme un récit très romancé et peu fiable de l'histoire de l'Irlande ancienne, Lebor Gabála Érenn combine des éléments de la narration chrétienne avec le fil de l'histoire orale et de la mythologie irlandaise. Composé d'une dizaine de livres, il existe plusieurs versions et plusieurs passages de Lebor Gabála Érenn.

Contexte de Lebor Gabála Érenn

Plus qu'un récit précis des anciennes traditions historiques irlandaises, Lebor Gabála Érenn avait pour but de créer une histoire épique d'origine biblique pour les Irlandais, comparable à celle des Israélites. Lebor Gabála Érenn fut probablement fortement influencé par des ouvrages historiques médiévaux comme La Cité de Dieu de Saint Augustin, datant du 5e siècle ap. JC, et Histoires d'Orosius, tous les deux plus ou moins contemporains. Lebor Gabála Érenn avait également un objectif politique secondaire : fournir à la noblesse irlandaise du 12e siècle ap. JC un pedigree espagnol ancien, à une époque où l'Espagne et l'Irlande entretenaient des relations étroites.

Supprimer la pub

Advertisement

En plus d'éléments de la narration biblique comme le grand déluge et les descendants de Noé, Lebor Gabála Érenn comprend des éléments évidents de la mythologie irlandaise pré-chrétienne. Les exemples les plus marquants sont les Fomoires, les dieux hostiles ou chaotiques de la mythologie irlandaise, et les Tuatha Dé Danann, les dieux irlandais de la civilisation et de la croissance. Cependant, les spécialistes modernes ont identifié de nombreux autres éléments de Lebor Gabála Érenn comme étant des vestiges de mythes irlandais antérieurs.

Les trois premières prises d'Irlande

Lebor Gabála Érenn décrit six invasions ou « prises » de l'Irlande, au cours desquelles l'île fut colonisée par différents peuples. Ces six invasions sont peut-être inspirées de la tradition chrétienne médiévale qui divise l'histoire en six âges du monde. Les quatre premières vagues de colons sont toutes tuées ou expulsées d'Irlande au cours de l'épopée, laissant l'Irlande aux Gaëls et aux Tuatha Dé Danann.

Supprimer la pub

Advertisement

LES PREMIERS COLONS DE L'IRLANDE SONT CESSAIR, FILLE DE NOÉ, ET SES DISCIPLES QUI NAVIGUèrent JUSQU'À L'EXTRÉMITÉ OCCIDENTALE DU MONDE POUR ÉCHAPPER AU GRAND DÉLUGE.

Les premiers colons d'Irlande sont Cessair, fille de Noé, et ses disciples qui naviguèrent jusqu'à l'extrémité occidentale du monde afin d'échapper au grand déluge. Parmi les membres de l'expédition, 50 femmes, dont Cessair, survécurent au voyage, mais tous les hommes, sauf trois, furent tués. Pour régler ce déséquilibre entre les sexes, chacun des hommes prit 16 épouses mais bientôt deux des hommes périrent, laissant Fintan mac Bóchra comme le seul homme restant en Irlande. Accablé, Fintan s'enfuit et il se transforma en faucon. Fintan survécut sous sa forme de faucon pendant 5 500 ans et il utilisa sa grande sagesse pour conseiller les rois d'Irlande jusqu'à l'époque du légendaire Finn mac Cumhaill et de la christianisation de l'Irlande au 5e siècle ap. JC.

La deuxième vague de colons arriva quelque trois siècles après le déluge, menée par Partholón, l'un des descendants de Noé par Magog et Japhet. Ces colons firent face à une tragédie, et les 9 000 partisans de Partholón sont décrits comme ayant succombé à la peste en une semaine, laissant l'Irlande inhabitée jusqu'à l'arrivée de Nemed 30 ans plus tard.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Lebor Gabála Érenn identifie Nemed comme un Scythe, qui conduisit un autre groupe de colons en Irlande. Les disciples de Nemed se retrouvèrent très vite aux prises avec les Fomoires, de sombres divinités issues du passé obscur de l'Irlande. Lebor Gabála Érenn décrit les Némédiens battant les Fomoires dans plusieurs batailles avant d'être finalement assujettis. Les Fomoires triomphants obligèrent les Némédiens à offrir les deux tiers de leurs céréales, leur lait et leurs enfants à l'occasion de la fête annuelle de Samhain. Un bain de sang des deux côtés s'ensuivit lorsque les Némédiens opprimés se soulevèrent, et seuls 30 hommes survécurent, certains s'embarquant pour la Grande-Bretagne, d'autres pour la Grèce, et d'autres encore pour le Grand Nord.

Tuan Watches the Nemedians Arrive in Ireland
Tuan observe l'arrivée des Némédiens en Irlande
J.C. Leyendecker (Public Domain)

LES PRÉTENTIONS DES TUATHA DÉ DANANN ET DES FIR BOLG

Les descendants de Nemed qui fuirent en Grèce après la désatreuse rébellion contre les Fomoires revinrent environ 200 ans plus tard. Cette quatrième vague de colonisation est connue sous le nom de Fir Bolg, et on dit qu'ils furent réduits en esclavage par les Grecs avant de partir pour l'Irlande, à peu près à l'époque de l'Exode d'Égypte des Israélites, selon la Bible.

37 ans plus tard, ce fut l'arrivée de la cinquième vague de conquérants dans Lebor Gabála ; les Tuatha Dé Danann. Les Tuatha Dé Danann arrivèrent dans de sombres nuages de brouillard, et Lebor Gabála Érenn affirme que l'on ne sait même pas s'ils arrivèrent du ciel ou de la terre, mais ils possédaient une puissante magie. Les Tuatha Dé Danann réclamèrent la moitié de l'île, mais les Fir Bolg refusèrent et furent anéantis dans les luttes qui s'ensuivirent.

Supprimer la pub

Advertisement

Ainsi ce fut eux les Tuatha Dé Danann qui vinrent en Irlande. De la sorte ils arrivèrent, dans de sombres nuées. Ils abordèrent dans les montagnes de Conmaicne Rein en Connachta; et ils apportèrent avec eux une ombre sur le soleil pendant trois jours et trois nuits.Ils réclamèrent une bataille de royauté aux Fir Bolg. Une bataille fut menée entre eux, à savoir la première bataille de Mag Tuired, dans laquelle cent milliers de Fir Bolg tombèrent. Par la suite ils prirent le trône d’Irlande. Tels étaient les Tuatha Dea – des dieux étaient leurs hommes d’art, des non-dieux leurs laboureurs. Ils connaissaient les incantations des druides, et des conducteurs de chars, et des trappeurs, et des échansons.

(55-56, trad Caitlín Urksa)

L'arrivée des Milésiens et l'histoire de l'Irlande gaélique

La sixième et dernière vague de colons est constituée par les Milésiens, identifiés comme les descendants des mythiques Goídel Glas et Scota, venus d'Hispanie. Les Milésiens entrèrent rapidement en conflit avec les Tuath Dé Danann, mais ils finirent par se mettre d'accord pour partager les terres entre eux; les Milésiens, ancêtres des Gaels, se virent attribuer la domination sur le sol et les Tuath Dé Danann furent autorisés à vivre sous l'Irlande.

Scota and Goidel Glas (Illustration)
Scota et Goidel Glas (Illustration)
Unknown Artist (Public Domain)

Le reste de Lebor Gabála Érenn donne un récit romancé de l'histoire de l'Irlande jusqu'à la période médiévale, et il fait la chronique des rois païens et des premiers rois chrétiens d'Irlande. Fait important, Lebor Gabála Érenn tisse des généalogies complexes dans lesquelles presque tous les souverains irlandais descendent des rois milésiens. Les passages de Lebor Gabála Érenn qui se rapportent aux rois chrétiens d'Irlande les plus récents sont les plus proches de l'histoire, mais même ceux-ci contiennent de nombreux éléments fictifs.

Réception et interprétations modernes

Malgré ses éléments fantastiques, Lebor Gabála Érenn donne aux historiens un aperçu des traditions historiques de l'Irlande médiévale. Il a également été avancé qu'il pouvait contenir des parallèles avec des événements réels. Par exemple, les historiens ont établi des comparaisons entre le peuplement mythologique de l'Irlande par les Milésiens et les relations réelles des groupes celtiques en Irlande et dans la péninsule ibérique durant la préhistoire. La possibilité de l'existence de liens maritimes préhistoriques entre l'Irlande et la péninsule ibérique fait cependant encore l'objet de débats, et la tradition préservée dans Lebor Gabála Érenn est certainement loin de la réalité. Bien que les historiens aient autrefois considéré Lebor Gabála Érenn comme une source essentielle de l'histoire irlandaise, les récentes découvertes archéologiques et les analyses historiques du 20e siècle ont conduit à rejeter le récit comme rien de plus qu'une fabrication médiévale.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

  • Clíodhna Ní Lionáin. "Lebor Gabála Érenn: The Use and Appropriation of an Irish Origin Legend in Identity Construction at Home and Abroad." Archaeology and the(De)Construction of National and Supra-National Polities, edited by Russell Ó Ríagáin and Cătălin Nicolae Popa. Cambridge University Press, 2012, 33-51.
  • Fulton, J. "Lebor Gabála and the legendary history of Ireland." Medieval Celtic literature and society, edited by Helen Fulton. Dublin, 2005, 32-48.
  • Macalister, R.A.S. Lebor Gabála Érenn: Book of the Taking of Ireland Part 1-5. Dublin: Irish Texts Society, 1941

Traducteur

Caroline Martin
Française, ayant vécu au Royaume Uni pendant 20 ans, Caroline Martin est totalement bilingue. Lectrice passionnée depuis son plus jeune âge, elle a développé un amour de l'histoire qui remonte a ses années sur les bancs de l’école. Elle s'intéresse maintenant beaucoup à l'histoire en général et à la géopolitique.

Auteur

Jeffrey King
Jeffrey King is a writer with a an avid passion for history, travel, foreign languages, and cultural heritage. Jeffrey has a particular interest in Gaelic and Norse history, culture, and languages.

Citer cette ressource

Style APA

King, J. (2019, janvier 09). Lebor Gabála Érenn [Lebor Gabála Erenn]. (C. Martin, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17764/lebor-gabala-erenn/

Style Chicago

King, Jeffrey. "Lebor Gabála Érenn." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. modifié le janvier 09, 2019. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17764/lebor-gabala-erenn/.

Style MLA

King, Jeffrey. "Lebor Gabála Érenn." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 09 janv. 2019. Web. 26 juin 2022.

Adhésion