Thessalonique

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 01 mai 2016
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, grec
Arch of Galerius, Thessalonica (by Dan Diffendale, CC BY-NC-SA)
Arc de Galère, Thessalonique
Dan Diffendale (CC BY-NC-SA)

Thessaloníki était une ancienne ville de Macédoine située dans le nord de la Grèce et qui est toujours aujourd'hui la ville de Thessalonique. Capitale de la province romaine de Macédoine, la ville prospéra grâce à sa situation sur la principale route commerciale vers l'est et fut l'une des villes les plus importantes de l'Empire byzantin. Sa prospérité et sa réputation culturelle attirèrent au fil des siècles des personnalités telles que l'apôtre Paul, l'empereur romain Galère, Cicéron et Lucien. D'importants vestiges archéologiques ont été mis au jour et un arc de triomphe romain constitue toujours l'un des points de repère les plus célèbres de la ville. Thessalonique est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Aperçu historique

Selon la tradition, Thessalonique fut fondée vers 316 av. JC par le général macédonien Cassandre, qui la nomma en hommage à sa femme Thessaloniké, fille de Philippe II de Macédoine. Cependant, il existe des preuves archéologiques d'un établissement remontant au 5e siècle av. JC et Cassandre est connu pour avoir aboli les établissements humains précédents afin de les unifier en une seule unité politique, Thessalonique. La ville était bien placée sur le golfe Thermaïque de la mer Égée, au point de rencontre des routes commerciales lucratives en provenance de Byzance et du bassin du Danube. Elle remplaça très vite Pella en tant que port macédonien le plus important, et d'importantes fortifications furent construites pour protéger la ville. Elle fut utilisée efficacement comme base militaire à partir de laquelle des attaques contre Pyrrhus, roi d'Épire, furent lancées vers 273 av. JC.

Supprimer la pub

Advertisement

Bien que la ville ait résisté avec succès à un siège romain prolongé pendant les guerres macédoniennes, elle fut reprise après la défaite générale des Macédoniens à la bataille de Pydna en 168 av. JC. C'est là, lors de la troisième guerre macédonienne, que Lucius Aemilius Paullus vainquit une armée dirigée par le roi Persée, ce qui permit aux Romains de contrôler la Macédoine et de mettre fin à sa monarchie. Thessalonique devint la capitale de la nouvelle province romaine de Macédoine en 148 av. JC et bénéficia de la construction de la via Egnatia, vers 130 av. JC, qui était la principale route romaine vers l'est et reliait la ville à Byzance. Exilé de Rome, le grand orateur Cicéron séjourna à Thessalonique en 58 avant notre ère. Devenue ville libre (civitas liberas) avec certaines exemptions fiscales, la prospérité de Thessalonique à cette époque est attestée par une production prolifique de pièces de monnaie.

LA RÉPUTATION DE LA VILLE EN TANT QUE CENTRE CULTUREL FLORISSANT ATTIRa DES PERSONNALITÉS TELLES QUE L'ÉCRIVAIN ET SOPHISTE ROMAIN LUCIEN.

Le général romain Pompée le Grand utilisa Thessalonique comme base pendant sa guerre civile contre Jules César, mais la ville continua à prospérer malgré la défaite. Elle avait une population cosmopolite avec une grande communauté juive qui fut visitée par Saint Paul au 1er siècle de notre ère. Attestant de l'importance de la ville dans la propagation du christianisme, Aristarque, un disciple de l'apôtre, devint le premier évêque de Thessalonique. La réputation de la ville en tant que centre culturel florissant attira des personnalités telles que l'écrivain et sophiste romain Lucien au IIe siècle de notre ère.

Supprimer la pub

Advertisement

Vers l'an 250, sous le règne de Dèce, Thessalonique devint une colonie romaine. Le futur empereur Galère commémora sa victoire sur Narseh, le roi perse, en construisant un arc de triomphe dans la ville en 298. Lorsqu'il devint empereur en 305, il choisit Thessalonique comme résidence et la ville bénéficia d'un projet de reconstruction comprenant un hippodrome et un nouveau forum. La ville continua à prospérer dans l'Empire byzantin et seule Constantinople pouvait encore rivaliser avec elle. Plusieurs églises furent construites et les fortifications de la ville furent reconstruites et étendues, à tel point que la ville put résister à plusieurs attaques des Slaves au cours des 6e et 7e siècles.

Roman forum, Thessalonica
Forum romain, Thessalonique
Dan Diffendale (CC BY-NC-SA)

Vestiges archéologiques

Il existe d'importants vestiges archéologiques de la période romaine à Thessalonique, notamment les bâtiments érigés sous le règne de Galère. Son complexe palatial s'étendait sur 150 000 mètres carrés dans la partie orientale de la ville. C'est là que furent construits l'hippodrome, l'arc de triomphe, une grande basilica (bâtiment administratif public) et trois bâtiments connus sous le nom d'Atrium, d'Octogone (pour sa forme mais dont la fonction est inconnue) et de Rotonde (soit un mausolée, soit un temple). Des parties des bâtiments du palais en briques subsistent encore, ainsi que des sections du sol en mosaïque et un petit arc avec un buste en haut-relief de Galère. Certaines parties des stoas (salles à colonnades) et de la basilica ont été restaurées.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Le forum romain, le cœur administratif et commercial de la ville antique, a été fouillé. De forme rectangulaire et doté à l'origine d'ailes à colonnes sur trois côtés, il a conservé des éléments tels qu'un odeion pouvant accueillir 400 personnes, l'hôtel des monnaies et les archives de la ville, ainsi que le cryptoportique semi-souterrain voûté qui servait probablement d'entrepôt aux marchands. De grandes parties du pavage en marbre ont survécu et certaines dalles portent des motifs géométriques.

Relief Scenes, Arch of Galerius, Thessalonica
Scènes en relief, Arc de Galère, Thessalonique
Dan Diffendale (CC BY-NC-SA)

L'arc de triomphe, connu aujourd'hui sous le nom de Kamara, fut construit vers 305 de notre ère et constitue toujours un point de repère important de la ville. Il comportait à l'origine huit portes et était surmonté d'un dôme. Aujourd'hui, seules la grande porte centrale (9,7 mètres de large) et une porte secondaire (4,85 mètres de large) subsistent. Ses piliers de marbre sont ornés de sculptures en relief représentant des scènes des escapades militaires de Galère contre les Perses. Les piliers sont reliés par une arche de brique élancée et devaient à l'origine comporter des niches surmontées de statues.

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2016, mai 01). Thessalonique [Thessalonica]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14719/thessalonique/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Thessalonique." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mai 01, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14719/thessalonique/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Thessalonique." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 01 mai 2016. Web. 26 juin 2022.

Adhésion