Première Dynastie d'Égypte

Collecte de fonds

Notre vision : un enseignement gratuit de l'histoire pour tous dans le monde, dans toutes les langues. C'est un objectif ambitieux en effet, mais cela ne nous empêchera pas de travailler à sa réalisation. Pour y arriver, nous avons besoin de traduire... beaucoup ! Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à avoir un véritable impact mondial. Merci beaucoup !
$1140 / $3000

Définition

Joshua J. Mark
par , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 26 janvier 2016
X

Texte original en anglais: First Dynasty of Egypt

Tombstone of Djet (by Guillaume Blanchard, CC BY-SA)
Pierre tombale de Djet
Guillaume Blanchard (CC BY-SA)

Les rois de la première dynastie d'Égypte (c. 3150 - c. 2890 av. JC) œuvrèrent tous dans le même but: augmenter le commerce, étendre le royaume par des campagnes militaires, s'engager dans des projets de construction (tels que des monuments, des tombes et des temples) et assurer la domination centrale du pays. Ils régnaient depuis la ville de Thinis, près d'Abydos, et depuis Memphis. Le premier roi, selon la chronologie de Manéthon, était Ménès qui finit par être identifié comme le pharaon que l'on croyait être son successeur, Narmer. Narmer unifia les régions de Haute-Égypte et de Basse-Égypte sous un gouvernement central, initialement à Thinis, avant de construire un palais à Memphis et de transférer le siège du gouvernement dans cette ville. L'historienne Margaret Bunson écrit:

La 1ère dynastie, commencée à Memphis par Ménès, fut marquée par d'importantes réalisations culturelles. Il cimenta ses prétentions au trône [par le mariage] et en instituant, ou en renforçant, les modes précédents de traditions gouvernementales et religieuses qui allaient devenir des aspects uniques du patrimoine égyptien. Le papyrus, l'écriture et le calendrier étaient utilisés, les mesures linéaires, les mathématiques et l'astronomie étaient pratiquées. Un recensement, des évaluations fiscales, le rétablissement des frontières après les inondations annuelles du Nil et le développement de nouveaux instruments astronomiques permirent à la nation d'atteindre de nouveaux sommets (77).

La reine de Narmer, Neith-Hotep, fut peut-être la première femme à régner en Égypte après sa mort. Les rois qui suivirent Narmer poursuivirent tous sa politique. Le plus grand d'entre eux, Den (c. 2990 av. J.-C.), fut le premier monarque représenté portant la couronne de Haute et de Basse-Égypte, ce qui indique sa domination sur l'ensemble de la région. La mère de Den était Merneith, qui régna peut-être en tant que régente lorsqu'il était jeune ou qui régna peut-être sur l'Égypte comme Neith-Hotep l'avait peut-être fait auparavant. Des campagnes militaires furent lancées contre la Nubie, la Libye et le Sinaï au cours de la première dynastie, ce qui permit à l'Égypte de s'enrichir et d'étendre son territoire, et les terres frontalières non fermement défendues furent annexées.

SOUS LE RÈGNE DES PHARAONS, L'ÉGYPTE PASSa D'UNE CULTURE ESSENTIELLEMENT AGRAIRE À UN ÉTAT DE PLUS EN PLUS URBANISÉ.

Les rois de la première dynastie étaient, pour la plupart, des souverains très efficaces. Seuls Adjib et Sémerkhet connurent des règnes troublés. Sous le règne des pharaons, l'Égypte passa d'une culture essentiellement agraire à un État de plus en plus urbanisé. Les Égyptiens semblent avoir pris soin, cependant, d'éviter les pièges de l'urbanisation qui caractérisaient les villes mésopotamiennes, comme la surpopulation et la surexploitation des ressources en terre et en eau.

La liste suivante des rois de la première dynastie est basée sur la chronologie de Manéthon, la liste des rois de Turin et les preuves archéologiques présentées dans l'ouvrage Ancient Egypt: Foundations of a Civilization de Douglas J. Brewer. Les dates des règnes sont approximatives. Chaque pharaon s'appuyait sur ce qui avait été établi par son prédécesseur et s'efforçait de préserver le principe de ma'at (harmonie) dans le pays. En raison de leur unité de vision et du manque de documents écrits, il est difficile de dater précisément leurs règnes. La datation exacte est rendue encore plus compliquée par un nouveau modèle de lecture des inscriptions anciennes (telles que la Palette de Narmer) de manière symbolique plutôt que littérale. Alors qu'au début du 20e siècle, une pièce comme la Palette de Narmer était considérée comme historique, elle est maintenant interprétée comme représentant les valeurs culturelles de l'époque. Bien qu'il y ait certainement une certaine logique et une certaine méthode dans cette nouvelle approche, elle rend une datation précise presque impossible.

Narmer (aussi connu sous le nom de Ménès, c. 3150 av. JC) unifia la Haute et la Basse-Égypte et établit un gouvernement central à Thinis (probablement sa ville natale, bien qu'il soit également associé à Hierakonpolis), qui se déplaça ensuite à Abydos puis à Memphis. Il épousa la princesse Neith-Hotep de Naqada pour consolider son règne et s'allier à la maison régnante de Naqada. Les pratiques religieuses se développèrent et de grands projets de construction furent lancés. Narmer mena probablement des expéditions militaires pour réprimer les rébellions en Basse-Égypte et étendre ses territoires à la Nubie et à Canaan. Après sa mort, il est possible que Neith-Hotep ait régné sous sa propre autorité. Si tel est le cas, elle serait la première femme souveraine d'Égypte et l'une des premières de l'histoire, avant les premiers régents tels que Sammu-Ramat d'Assyrie.

Hor-Aha (c. 3100 - 3050 av. JC) était très probablement le fils de Narmer et de Neith-Hotep (bien qu'il ait été associé à Ménès/Narmer lui-même). Il poursuivit la politique de son père en menant des campagnes militaires en Nubie mais semble avoir négligé le Canaan. Les preuves archéologiques de son époque indiquent qu'il s'intéressait principalement aux rites religieux et à la construction du type de tombe connu sous le nom de Mastaba (banc en arabe), précurseur des pyramides. La nécropole de Memphis date de son règne.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Djer (c. 3050 - 3000 av. JC); probablement le fils de Hor-Aha, s'occupa surtout de la construction de palais et de l'expansion militaire. Il étendit son règne par des campagnes militaires en Nubie et en Canaan et utilisa les ressources obtenues dans ses projets de construction. Le commerce et l'industrie se développèrent sous son règne.

Djet (c. 3000 - 2990 av. JC) était probablement le fils de Djer mais on ne sait rien de son règne. Il fut enterré à Abydos. Sa femme, la reine Merneith, lui succéda.

Merneith (c. 2990 av. JC) était l'épouse de Djet et la mère de son successeur Den. Il ne fait aucun doute qu'elle régna en tant que régente lorsque Den était encore un enfant, mais il est possible qu'elle ait régné seule et de sa propre autorité. Manéthon ne la mentionne pas dans sa chronologie mais les objets trouvés dans sa tombe à Abydos indiquent qu'elle était reine d'Égypte. Son influence semble avoir perduré pendant le règne de son fils. Ainsi, même si elle ne régna pas de plein droit, elle exerça certainement un pouvoir sur le trône.

Den
Den
Jaun R. Lazaro (CC BY)

Den (c. 2990 - 2940 av. JC) était le fils de Djet et Merneith. Il fut le premier roi représenté portant la couronne de la Haute et de la Basse Egypte. Il régna sur l'Égypte pendant 50 ans (bien qu'une partie de ce règne ait pu être sous Merneith) et agrandit le pays grâce à des conquêtes militaires dans le Sinaï. Des complexes de temples et des tombes élaborées furent construits sous son règne et le commerce était florissant. Le culte d'Apis (également connu sous le nom de Hâpy), la divinité-taureau intermédiaire entre les humains et les dieux, fut introduit sous son règne. Il est considéré comme le plus grand roi de la première dynastie.

Adjib (c. 2940 - 2930 av. JC) était peut-être le fils de Den mais plus probablement son gendre. Son règne fut caractérisé par la rébellion et on ne sait pas grand-chose d'autre sur lui.

Semerkhet (c. 2930 - 2920 av. JC) a été considéré comme un usurpateur par les archéologues et les érudits pendant de nombreuses années en raison de sa prétendue profanation du nom d'Adjib sur divers artefacts. Cette théorie a été discréditée avec la découverte de la pierre du Caire qui témoigne de son règne légitime et de sa tombe. Il semble avoir eu autant de mal qu'Adjib à contrôler son royaume.

(c. 2920 - 2890 av. JC) fut le dernier souverain de la première dynastie. On sait très peu de choses sur son règne, si ce n'est qu'il fut très prospère et dura entre 26 et 34 ans. Il était un parent de Semerkhet, probablement son fils. Soit il n'eut pas d'enfants, soit ses fils se disputèrent le trône car, après sa mort, une guerre de succession éclata entre un prince nommé Sneferka et un autre nommé Horus Oiseau. Leur conflit fut résolu par un autre prince, Hotepsekhemoui, qui les vainquit ou les réconcilia (ou les deux) et qui ensuite fonda la deuxième dynastie.

À propos du traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

À propos de l'auteur

Joshua J. Mark
Écrivain indépendant et ex-Professeur de Philosophie à temps partiel au Marist College de New York, Joshua J. Mark a vécu en Grèce et en Allemagne, et a voyagé à travers l'Égypte. Il a enseigné l'histoire, l'écriture, la littérature et la philosophie au niveau universitaire.

Cite cette œuvre

Style APA

Mark, J. J. (2016, janvier 26). Première Dynastie d'Égypte [First Dynasty of Egypt]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Récupéré à partir de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14325/premiere-dynastie-degypte/

Style Chicago

Mark, Joshua J.. "Première Dynastie d'Égypte." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. Dernière modification janvier 26, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14325/premiere-dynastie-degypte/.

Style MLA

Mark, Joshua J.. "Première Dynastie d'Égypte." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 26 janv. 2016. Web. 02 déc. 2021.

Adhésion