Quetzalcóatl

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 01 août 2013
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Quetzalcoatl (by Marcelosan, CC BY-SA)
Quetzalcóatl
Marcelosan (CC BY-SA)

Quetzalcóatl (prononcé Quet-zal-co-at) ou "Serpent à plumes" était l'un des dieux les plus importants de l'ancienne Méso-Amérique. Mélange d'oiseau et de serpent à sonnette, son nom est une combinaison des mots nahuatl quetzal (l'oiseau au plumage émeraude) et coatl (serpent). Quetzalcóatl était le dieu des vents et de la pluie, et le créateur du monde et de l'humanité.

Dans le centre du Mexique à partir de 1200, le dieu serpent à plumes était considéré comme le dieu patron des prêtres et des marchands, ainsi que comme le dieu de l'apprentissage, de la science, de l'agriculture, de l'artisanat et des arts. Il inventa également le calendrier, fut identifié à Vénus, l'étoile du matin, fut associé aux opossums et découvrit même le maïs à l'aide d'une fourmi rouge géante qui le conduisit à une montagne remplie de grains et de graines. Il était connu sous le nom de Kukulkán chez les Mayas, de Gucumatz chez les Quichés du Guatemala et d'Ehecatl chez les Huastèques de la côte du Golfe.

Supprimer la pub

Advertisement

Quetzalcóatl était le fils du dieu primordial androgyne Ometeotl. Dans la mythologie aztèque, il était le frère de Tezcatlipoca, Huizilopochtli et Xipe Totec. Il est le 9e des 13 seigneurs du jour et est souvent associé au dieu de la pluie Tláloc. Le dieu était particulièrement associé au site sacré de Cholula, un important lieu de pèlerinage à partir de 1200, et tous les bâtiments ronds de la culture aztèque étaient dédiés à la divinité.

Dans le centre du Mexique, le dieu était fortement associé au vent, en particulier en tant que porteur de nuages de pluie.

Un dieu créateur

Au cours de la période postclassique tardive (à partir de 1200), au Mexique, le dieu était fortement associé au vent (en particulier en tant que porteur de nuages de pluie) et au dieu créateur Ehecatl-Quetzalcóatl. Dans la tradition nahua postclassique, Quetzalcóatl est également le créateur du cosmos avec son frère Tezcatlipoca ou Huitzilopochtli et est l'un des quatre fils de Tonacateuctli et Tonacacihuatl, les dieux créateurs originels. Après avoir attendu 600 ans, ce couple âgé chargea Quetzalcóatl de créer le monde. Dans certaines versions du mythe, Quetzalcóatl et Tezcatlipoca s'affrontent à plusieurs reprises et, par conséquent, les quatre âges sont créés et détruits à chaque bataille successive entre les deux dieux.

Supprimer la pub

Advertisement

Dans une autre version de la création, Quetzalcóatl et Tezcatlipoca sont plus coopératifs et créent ensemble le soleil, le premier homme et la première femme, le feu et les dieux de la pluie. Les deux dieux avaient créé la terre et le ciel lorsqu'ils se transformèrent en énormes serpents et déchirèrent en deux le monstre reptilien féminin connu sous le nom de Tlaltcuhtli (ou Cipactli), une partie devenant la terre et l'autre le ciel. Des arbres, des plantes et des fleurs jaillirent des cheveux et de la peau de la créature morte tandis que des sources et des grottes furent créées à partir de ses yeux et de son nez et que les vallées et les montagnes sortirent de sa bouche. Dans certaines versions de l'histoire, l'esprit divin de Cipactli était naturellement contrarié d'avoir perdu son corps physique lors d'une attaque aussi brutale et la seule façon de l'apaiser était de sacrifier du sang et des cœurs, ce qui justifiait l'une des pratiques les plus désagréables de l'ancienne culture mésoaméricaine, le rituel du sacrifice humain.

Dans le mythe de la création de l'humanité, Quetzalcóatl descendit dans le Mictlán - le monde souterrain - où il fut envoyé pour enlever quelques os. Cependant, Mictlanteuctli et Mictlancihuatl, les dieux dominants du monde souterrain, acceptèrent de donner les os à condition que Quetzalcóatl puisse souffler dans une corne en forme de coquille de conque qui n'était pas trouée. L'astucieux Quetzalcóatl contourna le problème en faisant percer des trous dans la conque par des vers et en plaçant des abeilles à l'intérieur pour la faire sonner. Quetzalcóatl prétendit également quitter le monde souterrain sans les ossements, déclarant son intention de les laisser là où ils étaient, alors qu'en réalité il les vola sous le nez de Mictlanteuctli. Le dieu fut indigné par cette tromperie et creusa une fosse pour piéger le filou. Quetzalcóatl tomba effectivement dans la fosse et, ce faisant, dispersa les ossements mal acquis de sorte que les parties mâles et femelles furent mélangées. Rassemblant les os, Quetzalcóatl s'échappa de la fosse et les donna à la grande déesse serpent Cihuacóatl qui les transforma magiquement en personnes en les mélangeant avec du maïs et un peu du sang de Quetzalcóatl.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Aztec Double-Headed Serpent (Detail)
Serpent à deux têtes aztèque (détail)
British Museum (CC BY-NC-SA)

Représentations dans l'art

La plus ancienne représentation de Quetzalcóatl est celle de la civilisation olmèque avec une sculpture à La Venta d'un serpent à bec avec une crête de plumes flanquée de deux quetzals et d'une bande de ciel. La représentation la plus ancienne au Mexique se trouve à Teotihuacán, où l'on trouve des représentations de serpents à plumes datant du IIIe siècle et où une pyramide à six étages fut construite en l'honneur du dieu. Ces représentations du dieu et celles du site ultérieur de Cacaxtla associent le dieu à la pluie et à l'eau, ce qui suggère une forte association avec cet élément. Le dieu serpent à plumes était souvent représenté dans la décoration sculpturale architecturale et il apparaît sur d'autres sites comme Xochicalco, mais rarement avec une forme humaine avant la période postclassique tardive, une exception étant une palma sculptée de Veracruz.

À partir de 1200, Quetzalcóatl est souvent représenté sous forme humaine et porte généralement des bijoux en coquillage et un chapeau conique (copilli). Il peut aussi avoir un bandeau portant des instruments de sacrifice, une fleur, un éventail de plumes noires et jaunes et des boucles d'oreilles en cercles de jade ou en coquillages spiralés (epcololli). Le dieu porte aussi souvent le bijou du vent (Ehecailacozcatl) qui est une section transversale d'un cornet de conque porté comme pectoral. En tant qu'Ehecatl-Quetzalcóatl, il est souvent noir, porte un masque rouge en forme de bec de canard et a de longues canines. En tant que dieu des directions cardinales, Quetzalcóatl était également associé aux couleurs noire (nord), rouge (est), bleue (sud) et blanche (ouest).

Après la conquête espagnole, les mythes déjà complexes entourant Quetzalcóatl sont devenus encore plus tortueux, une situation qui ne fut pas facilitée par la confusion de l'histoire du dieu avec celle du légendaire premier souverain des Toltèques à Tollan, Ce Acatl Topiltzin Quetzalcóactl, qui prit le nom du dieu comme l'un de ses titres. Aujourd'hui encore, la légende et le symbolisme de Quetzalcóatl sont vivants et il est devenu un symbole de la fierté nationale mexicaine et un puissant symbole de la tradition indigène.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Questions et réponses

De quoi Quetzalcóatl était-il le dieu ?

Quetzalcóatl était le dieu aztèque serpent à plumes. C'était un dieu créateur qui apportait le vent et les pluies. Pour les Mayas, il était connu sous le nom de Kukulcan ou Gucumatz.

Quetzalcóatl est-il bon ou mauvais ?

Bien que Quetzalcóatl puisse apporter vents et tempêtes, il était considéré comme le dieu qui avait créé le monde et l'humanité. Il était également responsable de l'arrivée des pluies qui étaient vitales pour l'agriculture.

Comment Quetzalcóatl est-il représenté ?

Quetzalcóatl est généralement représenté comme un grand serpent avec des plumes d'oiseau quetzal. Il peut être représenté sous forme humaine lorsqu'il porte un chapeau conique et des bijoux en coquillages.

Qui était l'homme appelé Quetzalcóatl ?

Quetzalcóatl était le dieu créateur aztèque mais c'est aussi le nom du premier souverain légendaire des Toltèques à Tollan. Son nom complet était Ce Acatl Topiltzin Quetzalcóactl.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2013, août 01). Quetzalcóatl [Quetzalcóatl]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12086/quetzalcoatl/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Quetzalcóatl." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 01, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12086/quetzalcoatl/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Quetzalcóatl." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 01 août 2013. Web. 10 août 2022.

Adhésion