Panthéon de Rome

Collecte de fonds pour traductions

Pour que les élèves et étudiants du monde entier puissent apprendre l'histoire gratuitement, nous devons publier notre travail dans de nombreuses langues. Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à traduire afin que nous puissions avoir un réel impact à l'échelle mondiale. Merci d'avance !
$906 / $3000

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Jerome Couturier
publié le 09 avril 2018
X

Texte original en Anglais : Pantheon

Rome's Pantheon (by Capitu, CC BY)
Le Panthéon de Rome
Capitu (CC BY)

Le Panthéon (du grec, Pantheion, 'À tous les Dieux') est le bâtiment le mieux préservé de la Rome antique, il fut achevé vers 125 ap. JC. Sa magnifique coupole est un témoignage durable du génie des architectes romains et, comme le bâtiment est pratiquement intact, il offre au visiteur moderne une occasion unique de revenir 2 000 ans en arrière et de vivre la gloire de Rome.

Fonction et Dédicace

La fonction du bâtiment n'est pas connue avec certitude, mais le nom, le porche et la décoration du fronton suggèrent en quelque sorte un temple. Cependant, aucun culte à tous les dieux n'est connu, et le Panthéon a peut-être été plutôt conçu comme un lieu où l'empereur pouvait faire des apparitions publiques dans un cadre qui rappelait aux spectateurs son statut divin, à l'égal des autres dieux du panthéon romain et des précédents empereurs déifiés. Pline l'Ancien, auteur romain du Ier siècle ap. JC, nous apprend par exemple qu'il y avait autrefois dans le Panthéon des statues de Vénus (ornée de pendants d'oreilles faits d'une perle ayant appartenu à Cléopâtre), de Mars et de Jules César.

Supprimer la pub

Advertisement

Artist's Impression of the Pantheon
Le Panthéon, Impression d'Artiste
Mohawk Games (Copyright)

Le Panthéon fut construit sur le site exact de deux bâtiments antérieurs, l'un commandé par Marcus Vipsanius Agrippa (vers 27-25 av. JC), et le second, par l'empereur Domitien. Le premier fut détruit par le grand incendie de 80 ap. JC, et le second fut frappé par la foudre en 110 ap. JC et brûla à nouveau. Le troisième Panthéon a probablement été commencé sous le règne de Trajan (98-117 ap. JC) mais n'a été définitivement achevé que vers 125 ap. JC, sous l'empereur Hadrien, qui y réunissait souvent le Sénat Romain. C'est cette version qui se dresse encore aujourd'hui au centre de Rome.

LE DÔME DU PANTHÉON EST EN BÉTON et SA SURFACE EXTÉRIEURE ÉTAIT À L'ORIGINE RECOUVERTE DE FEUILLES DE BRONZE.

Suivant la pratique habituelle d'Hadrien de dédier les bâtiments et monuments reconstruits en l'honneur du dédicataire original, le Panthéon est dédié à Marcus Agrippa et l'inscription visible sur la façade du porche se lit comme suit :

Supprimer la pub

Advertisement

M. AGRIPPA L.F. COS TERTIUM FECIT

(Marcus Agrippa, fils de Lucius, trois fois consul, fit ceci).

Sous l'inscription principale se trouve une plus petite indiquant les restaurations effectuées par Septime Sévère et Caracalla en 202 ap. JC, qui dit:

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

pantheum vetustate corruptum cum omni cultu restituerunt

(ils restaurèrent avec toute sa parure le Panthéon dégradé de vieillesse).

Extérieur : le Porche

L'ensemble du bâtiment repose sur une base de 1,30 m de haut qui, à l'origine, s'étendait sur 7 m supplémentaires devant la colonnade. Des marches en marbre jaune de Numidie (Afrique du Nord) partaient des extrémités extérieures de cette base. Le bâtiment se compose de deux parties principales : le porche, de présentation très grecque classique, et le bâtiment principal circulaire, de style beaucoup plus romain, qui rappelle l'architecture des grands thermes. Le bâtiment circulaire est construit en briques et en béton mais était à l'origine revêtu d'un parement en marbre blanc pour s'harmoniser avec l'apparence du porche. Le dôme est en béton et sa surface extérieure était à l'origine recouverte de feuilles de bronze, mais celles-ci ont été retirées par Constance II en 663 ap. JC.

Pantheon Front, Rome
Facade du Panthéon, Rome
Wknight94 (GNU FDL)

Le porche mesure 33,10 x 13,60 m et présente une colonnade frontale de huit colonnes corinthiennes de 11,80 m de haut. Les fûts des colonnes monolithiques sont en granit gris de Mons Claudianus et d'Assouan (tous deux en Égypte), les bases et les chapiteaux en marbre blanc du Pentélique (près d'Athènes, Grèce). Le fronton au-dessus des colonnes est aujourd'hui vide, mais des trous suggèrent qu'y était scellé à l'origine un emblème, peut-être un aigle ou une couronne, qui devait être en bronze doré et symbolisait Jupiter ou l'Empereur. Le porche était revêtu de marbre blanc pentélique et est décoré de reliefs représentant des objets utilisés lors de sacrifices religieux (tels que des plats, des boîtes et des haches), des guirlandes et des candélabres. L'intérieur du porche mesure 34 x 20 m et comporte quatre colonnes roses créant trois passages. Le pavement est restauré mais reflète le dessin original avec des rectangles de granit gris et des cercles en marbre blanc. L'intérieur du porche était également revêtu de marbre, mais celui-ci a disparu, laissant apparaître les briques.

Supprimer la pub

Advertisement

AU SOMMET DU DÔME SE TROUVE UNE OUVERTURE VERS LE CIEL (OCULUS) DE 8,80 M DE DIAMÈTRE.

Intérieur : la Coupole

Le Panthéon pourrait bien être le premier édifice de l'architecture classique dont l'intérieur ait été délibérément conçu pour éclipser l'extérieur. On entrait dans la partie circulaire du bâtiment, ou rotonde, par deux portes en bronze de 12 x 7,50 m (celles d'aujourd'hui sont anciennes mais non originales). La rotonde mesure 43,20 m de diamètre, ce qui correspond exactement à la hauteur maximale de la coupole, formant elle-même un hémisphère parfait. Tout en haut de la coupole se trouve une ouverture vers le ciel (oculus) de 8,80 m de diamètre, avec une frise décorative en feuille de bronze. La coupole est faite d'un mélange léger de tuf et de béton (caementa) de pouzzolane (un type de pierre ponce), et son intérieur est encore allégé par cinq anneaux de 28 caissons dont la taille diminue à mesure qu'ils s'élèvent vers le centre de la coupole. Il est possible qu'à l'origine, ces coffres aient été recouverts de feuilles de bronze.

Hole in the Top of the Pantheon
Ouverture de la Coupole du Panthéon
Stephen Campbell (Public Domain)

Le mur de la rotonde a une épaisseur de 6 m et comporte sept alcôves qui sont alternativement semi-circulaires (3 alcôves) et rectangulaires (4 alcôves). L'alcôve située en face de la porte est la plus impressionnante et atteint le plafond. Elle présente une frise décorative en porphyre rouge et une corniche, et est flanquée de deux colonnes corinthiennes en marbre pourpre phrygien. Chacune des autres alcôves possède deux colonnes en marbre pourpre phrygien (semi-circulaires) ou jaune numidien (rectangulaires). Chaque alcôve comporte également trois niches pour des statues et une petite fenêtre, tandis que sept autres fenêtres sont réparties autour des murs de la rotonde. Le pavement est d'origine et consiste en un motif carré de granit gris, de porphyre rouge, de marbre jaune de Numidie et de marbre violet de Phrygie (Turquie actuelle).

Histoire Tardive

Le Panthéon, comme tous les monuments antiques, eut à souffrir d'une histoire mouvementée. Néanmoins, le bâtiment survécut remarquablement bien, probablement parce que, relativement tôt dans son histoire, il fut converti en église de Sainte-Marie aux Martyrs, en 608. En 1270, un clocher fut ajouté au toit du porche, puis retiré. De plus, à un moment donné au Moyen Âge, le côté gauche du porche fut endommagé, ce qui nécessita le remplacement de trois colonnes. La première provient de la villa de Domitien à Castelgandolfo et fut ajoutée en 1626, les deux autres, des thermes de Néron et furent ajoutées en 1666. Cependant, ces ajouts étaient de couleur rose, alors qu'à l'origine, les huit colonnes antérieures du porche étaient toutes grises, seules les quatre colonnes intérieures étaient roses. En 1626, le pape Urbain VIII fit retirer toutes les poutres en bronze du toit du porche et refondre le métal en 80 canons pour le château Saint-Ange. La présence de ces poutres suggère que le toit du porche portait à l'origine de lourdes tuiles en marbre.

Supprimer la pub

Advertisement

En dépit de ces changements, le Panthéon est l'un des monuments antiques les mieux préservés au monde, et il conserve toujours une fonction et un statut importants aujourd'hui car il abrite les tombes de la monarchie italienne de 1870 à 1946, et une autre tombe remarquable, celle de Raphaël (1483-1520).

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Jerome Couturier
Je suis médecin, spécialisé en Génétique. J'aime l'Histoire et l'Antiquité depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours eu un interêt pour la recherche dans divers domaines scientifiques, dont l'archéologie.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2018, avril 09). Panthéon de Rome [Pantheon]. (J. Couturier, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11201/pantheon-de-rome/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Panthéon de Rome." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. modifié le avril 09, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11201/pantheon-de-rome/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Panthéon de Rome." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 09 avril 2018. Web. 27 nov. 2021.

Adhésion