Eschyle

Collecte de fonds pour traductions

Pour que les élèves et étudiants du monde entier puissent apprendre l'histoire gratuitement, nous devons publier notre travail dans de nombreuses langues. Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à traduire afin que nous puissions avoir un réel impact à l'échelle mondiale. Merci d'avance !
$920 / $3000

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 10 décembre 2015
X

Texte original en Anglais : Aeschylus

Aeschylus (by Carole Raddato, CC BY-SA)
Eschyle
Carole Raddato (CC BY-SA)

Eschyle (c. 525 - c.456 av. JC) était l'un des grands auteurs de la tragédie grecque dans l'Athènes classique du Ve siècle av. JC. Surnommé "le père de la tragédie", le dramaturge écrivit jusqu'à 90 pièces, dont la moitié furent primées lors des grands festivals athéniens de théâtre grec. Son œuvre la plus célèbre est sans doute Prométhée, qui raconte le mythe du Titan puni par Zeus pour avoir donné à l'humanité le don du feu. Toutes les pièces qui nous restent sont encore jouées aujourd'hui dans des théâtres du monde entier. Innovateur dans le genre, Eschyle aurait décrit son œuvre comme "des morceaux du festin d'Homère".

La vie d'Eschyle

Athènes, au Ve siècle avant JC, eut la chance de compter trois grands tragédiens: Eschyle, Euripide (c. 484 - 407 av. JC) et Sophocle (c. 496 - c. 406 av. JC). Eschyle, le plus âgé des trois, naquit à Éleusis vers 525 av. JC. Le père d'Eschyle était Euphorion, et les sources anciennes affirment que la famille appartenait à l'aristocratie. Vivant pendant les guerres perses, Eschyle aurait presque certainement participé à des batailles célèbres et décisives comme Marathon et Salamine. Son frère Cynégire fut tué lors de la première bataille et son autre frère Ameinias combattit lors de la seconde. L'épitaphe d'Eschyle, qui aurait été rédigée par lui-même, ne mentionne pas son succès en tant que dramaturge, mais seulement qu'il combattit à Marathon. Ces expériences et la transformation de la structure politique d'Athènes, qui s'engageait sur la voie de la démocratie, influencèrent grandement l'œuvre des dramaturges.

Supprimer la pub

Advertisement

LES PIÈCES D'ESCHYLE ÉTAIENT CONNUES POUR LEURS COSTUMES EXTRAVAGANTS ET L'UTILISATION D'IMAGES SAISISSANTES.

D'autres bribes de biographie, qui nous sont parvenues depuis l'antiquité, révèlent qu'Eschyle fut un jour poursuivi pour avoir révélé des détails sur le culte secret des mystères d'Éleusis, mais qu'il parvint à prouver son innocence. Quelque temps après 458 av. JC, Eschyle se rendit en Sicile, visitant Syracuse à l'invitation de Hiéron Ier, et vers 456 av. JC, il mourut sur cette île, dans la ville de Gela. Les pièces d'Eschyle étaient déjà reconnues comme des classiques et leurs représentations publiques bénéficiaient de privilèges particuliers. Son fils Euphorion et son neveu Philoclès devinrent tous deux des dramaturges de renom.

Eschyle, l'innovateur

Une tragédie grecque était généralement jouée lors d'importants festivals religieux, comme les Dionysies de la ville, où trois dramaturges écrivaient chacun trois pièces tragiques et une pièce de satyre afin de concourir pour un prix. Les tragédies étaient limitées par certaines conventions: le thème était presque toujours mythologique, avec des éléments de religion et d'affaires familiales, le nombre d'acteurs pouvant avoir des rôles parlants était limité (bien qu'ils puissent jouer plusieurs personnages), un chœur était composé de 12 ou 15 chanteurs, et tous les acteurs étaient des hommes portant des masques.

Supprimer la pub

Advertisement

Dramaturge novateur, Eschyle fut, selon Aristote, à l'origine de l'ajout d'un second acteur pour les rôles mineurs et, en incluant davantage de dialogues dans ses pièces, il glissa davantage de drame dand les histoires séculaires si familières à son public. Eschyle est également considéré comme le premier à avoir utilisé l'ekkyklêma, une plate-forme à roues utilisée pour changer le décor de la scène, et la mechane, un dispositif de grue utilisé pour soulever les acteurs. Il était également connu pour ses costumes extravagants et son utilisation d'images frappantes.

Greek Tragedy Mask
Masque de tragédie grecque
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Les histoires des pièces d'Eschyle illustrent le fait que l'on ne peut échapper aux mauvaises actions de ses ancêtres et au châtiment divin. D'autres thèmes qui séduirent Eschyle sont le conflit entre l'individu et l'État, entre les humains et les dieux, et contre le vieil ennemi, le Temps. Un autre fil conducteur de l'œuvre d'Eschyle est sa réflexion sur la menace que représente la violence pour la raison et la persuasion.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Comme les pièces étaient soumises au concours par groupes de quatre (trois tragédies et une pièce de satyre), Eschyle reprit souvent un même thème entre les pièces, créant des suites qui suivirent plusieurs générations d'une même famille. L'une de ces trilogies à thème est Agamemnon, Les porteurs de libations (ou Cheoephori) et Les Furies (ou Eumenides), connues collectivement sous le nom d'Oresteia (L'Orestie). Ce modèle de trilogie sera copié par des dramaturges contemporains et ultérieurs et contribuera à la réputation d'Eschyle en tant que fondateur de la tragédie grecque telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Les œuvres d'Eschyle

Eschyle écrivit entre 70 et 90 pièces de théâtre, dont six ou sept furent conservées dans leur intégralité, ainsi que divers fragments d'autres pièces, notamment Les mégères (Diktyoulkoi) et Les spectateurs des jeux d'Isthme (Isthmiastai). Sa première pièce fut présentée vers 499 av. JC et il remporta la première de ses 13 victoires aux festivals en 484 av. JC. Ses pièces complètes sont les suivantes:

  • Les Perses (472 av. JC) - pièce qui se déroule après la victoire des Grecs (moins d'une décennie plus tôt) sur les Perses à Salamine et le retour de Xerxès en Perse.
  • Les Sept contre Thèbes (467 av. JC) - sur les maudits Labdacides et le siège de Thèbes. C'est la troisième partie d'une trilogie qui comprenait Laïus (partie I) et Œdipe (partie II).
  • Les Suppliantes (date inconnue mais après Sept contre Thèbes, peut-être vers 463 av. JC) - sur le mythe des Danaïdes. Première d'une trilogie, aujourd'hui perdue, connue sous le nom de Trilogie des Danaïdes, la deuxième partie étant Les Égyptiens et la troisième Les Danaïdes.
  • L'Orestie (458 av. JC) - trilogie sur les suites de la guerre de Troie comprenant Agamemnon, Les porteurs de libations (Choephori) et Les Furies (Eumenides). Protée, la pièce satyrique qui l'accompagne, n'a pas survécu.
  • Prométhée enchaîné (c. 457 av. JC) - Certains spécialistes contestent que cette pièce soit l'œuvre d'Eschyle et il est possible qu'elle ait été mise en scène par Euphorion au nom de son père. Elle traite du châtiment infligé par Zeus au Titan Prométhée, qui avait volé le feu aux dieux et l'avait offert à l'humanité. Il s'agit de la première partie d'une trilogie, la deuxième partie étant Prométhée délié et la troisième Prométhée porteur de feu, toutes deux ne subsistant plus que sous forme de fragments.

Vous trouverez ci-dessous une sélection d'extraits des œuvres d'Eschyle :

Supprimer la pub

Advertisement

A ces rochers bordés de précipices tu vas enchaîner le criminel infâme, dans les nœuds d'un indestructible airain.

Car le feu, ton apanage, l'instrument de tous les arts, c'est lui qui l'a dérobé, qui en a fait présent aux mortels.

Qu'il subisse donc, pour un tel forfait, la vengeance des dieux ; qu'il apprenne à respecter le pouvoir souverain de Jupiter ; qu'il cesse de porter ce vif amour aux hommes.

(La Puissance, Prométhée enchaîné 5-10)

ces trésors que la terre dérobait aux hommes dans ses profondeurs: l'airain, le fer, l'argent, l'or;

qui pourrait se vanter de les avoir découverts avant moi? personne, sans nul doute, à moins d'une folle jactance.

Supprimer la pub

Advertisement

En un seul mot je puis tout t'apprendre : l'inventeur de tous les arts dont jouissent les mortels, c'est Prométhée.

(Prométhée, Prométhée enchaîné 499-502)

Ah! voilà bien la menace qui s'accomplit! La terre tremble; le bruit du tonnerre mugit dans ses flancs;

l'éclair étincelant trace dans l'air des sillons enflammés ; la poudre roule en tourbillons ; tous les vents s'élancent; tous les souffles contraires se heurtent dans une mêlée ; l'air et la mer se confondent!

Cette tempête qui porte avec elle l'épouvante, elle vient de Jupiter; nul doute, elle fond sur moi !

Supprimer la pub

Advertisement

(Prométhée, Prométhée enchaîné 1076-1085)

Infortunée, ce qui me reste, ce sont, mes larmes ;

les tristes monuments que je conserve de mon fils, ce sont des chevelures coupées en signe de deuil, des couronnes déposées, les offrandes qu'on fait aux morts, des chants odieux à Apollon, à la chevelure d'or.

Dès le matin, réveillée par la douleur, j'arroserai mon voile de mes larmes.

(Chœur, Les suppliantes)

Une mer d'infortunes nous bat de ses flots:

une vague est tombée; trois fois plus terrible,

une autre vague se soulève et mugit contre la poupe de l'État.

Il n'est entre nous et l'abîme que l'épaisseur d'un rempart:

je tremble, Thèbes va tomber avec ses rois !

(Chœur, Les Sept contre Thèbes, 758-764)

Je pleure, ô roi, je pleure cette magnifique armée,

et la noble gloire de l'empire des Perses, et la bravoure de ces guerriers que vient de moissonner le Destin.

La Perse gémit sur ces jeunes héros qu'elle avait vus naître.

Xerxès les a tués, Xerxès en a gorgé les enfers.

Que de soldats sont descendus aux enfers la fleur de l'Asie, les archers au coup fatal;

que de milliers de milliers d'hommes ont péri!

Hélas !

(Chœur. Les Perses, 910-917)

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2015, décembre 10). Eschyle [Aeschylus]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11058/eschyle/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Eschyle." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le décembre 10, 2015. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11058/eschyle/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Eschyle." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 10 déc. 2015. Web. 28 nov. 2021.

Adhésion