Roxane

Collecte de fonds pour traductions

Notre vision : Une éducation à l'Histoire gratuite pour tous, dans le monde entier et dans toutes les langues. C'est un objectif ambitieux, mais cela ne nous empêche pas d'y travailler. Pour y parvenir, nous devons traduire... beaucoup ! Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à avoir un réel impact mondial. Merci beaucoup !
$1140 / $3000

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 08 mars 2012
X

Texte original en Anglais : Roxanne

Alexander The Great and Roxane (by Pietro Antonio Rotari, Public Domain)
Alexandre le Grand et Roxane
Pietro Antonio Rotari (Public Domain)

Après la victoire d'Alexandre le Grand sur le roi Darius III à la bataille de Gaugamèles en 331 av. JC, il dut faire face à de petites rébellions qui éclatèrent dans son empire. Au cours de l'été 328 av. JC, une de ces rébellions se produisit dans la satrapie orientale de Bactrie, une rébellion qui conduirait à une rencontre fortuite avec la belle Roxane.

Lorsque la Bactrie se rebella, Alexandre et son armée se mirent rapidement en route pour la réprimer. Trente mille Bactriens s'étaient réfugiés dans une citadelle située au-dessus d'une falaise, appelée le rocher sogdien. Alexandre envoya un message à Ariamazès, le commandant de la forteresse, l'appelant à se rendre. Ariamazès, réticent, répondit en demandant si Alexandre pouvait voler parce qu'il aurait besoin de «soldats ailés» pour le vaincre. Le fier Alexandre n'était pas un de ceux qui laissaient l'impossible les arrêter. Il sollicita les meilleurs grimpeurs de son armée, promettant une récompense au premier homme qui atteindrait le sommet de la falaise: trois cents hommes se portèrent volontaires. Le matin venu, alors qu'ils n'avaient perdu que trente hommes, ils atteignirent le sommet — la reddition fut immédiate. C'est là, selon l'historien, qu'Alexandre vit pour la prmière fois la charmante Roxanne parmi les captifs et en tomba immédiatement amoureux.

Supprimer la pub

Advertisement

Une autre version de l'histoire, racontée par l'historien Plutarque, raconte que Oxyartès, le satrape de Bactrie, organisa un banquet en l'honneur d'Alexandre immédiatement après la reddition. L'une des danseuses ce soir-là a attira l'attention d'Alexandre. C'était la fille d'Oxyartès âgée de 16 ans: Roxane, un nom qui signifie «petite étoile». Elle était considérée par beaucoup comme la plus belle femme qu'ils aient jamais vue — encore plus belle que l'épouse du roi déchu Darius. Selon Plutarque,même si elle était peut-être la seule femme qu'Alexandre ait jamais aimée, il y avait une autre raison possible pour le mariage. Il écrit:

Quant à son mariage avec Roxane, dont la jeunesse et la beauté l'avaient charmé lors d'une soirée où il la vit pour la première fois prendre part à une danse, c'était en effet une histoire d'amour, mais cela semblait en même temps propice au but qu'il s'était proposé. Car cela gratifiait les perdants de le voir choisir une épouse parmi eux.

.
Le mariage entre Roxane et Alexandre, qui eut finalement lieu en 327 av. JC, continue d'être un sujet de discorde parmi les historiens.

Parce qu'Alexandre et son armée étaient appelés à se battre ailleurs, le mariage entre Alexandre et Roxane devrait attendre. Cependant, Oxyartès et le nouveau roi persan finirent par rompre le pain, une coutume macédonienne. Le mariage entre Roxane et Alexandre, qui eut finalement lieu en 327 av. JC, continue d'être un sujet de discorde parmi les historiens. S'agit-il d'un mariage d'amour ou d'une alliance politique, comme le suggéra Plutarque ? De tels mariages étaient quelque chose que le père d'Alexandre avait fait à plusieurs reprises. Il est également peu probable qu'Alexandre ait abusé de Roxane hors mariage, une violation à ses règles. Ce mariage était donc conforme à la politique d'Alexandre consistant à unir les deux cultures: les cultures grecque et perse. Alexandre insistera plus tard pour que beaucoup de ses commandants prennent des épouses perses (quelque chose qui entraînerait des ressentiments après sa mort).

Supprimer la pub

Advertisement

On sait peu de choses de Roxane à la suite de son mariage jusqu'à la mort d'Alexandre en 323 av. JC. Certains historiens indiquent qu'elle voyagea peut-être avec lui en Inde et qu'elle était à ses côtés à Babylone, la seule chose sur laquelle tous s'accordent, c'est qu'elle était enceinte au moment de sa mort. Elle réapparaît ensuite en Macédoine où elle attendit la naissance de son fils, le futur Alexandre IV, avec sa belle-mère Olympias. Pendant qu'elle attendait, le sort de l'empire attendait avec elle.

Au contraire des autres généraux d'Alexandre, Perdiccas voulait attendre la naissance du bébé pour décider de l'avenir de l'empire. Pour des raisons égoïstes, Perdiccas avait espéré garder l'empire uni, car il serait alors en mesure de servir de régent pour le jeune roi. Les autres généraux — Ptolémée, Antigone et Séleucos — ne voulaient pas attendre et exigeaient que l'empire soit divisé entre eux. Cet argument finira par conduire à ce que les historiens appellent les guerres des successeurs. Roxane, avec le soutien d'Olympias, espérait que l'empire resterait intact pour Alexandre qui viendrait bientôt au monde. Il y avait cependant d'autres ayant-droits possibles, dont le demi-frère d'Alexandre le Grand, Philippe Arrhidée, enfant de Philipe et Philinna de Larissa, mais comme on le croyait «faible d'esprit», le jeune homme n'était pas considéré comme une grande menace.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Y avait-il d'autres ayant-droits ? Roxane semble avoir voulu s'assurer que son fils serait le seul et envoya chercher Stateira «l'autre» épouse d'Alexandre. Selon Plutarque,

Roxane, qui était maintenant avec enfant, pour cette raison très honorée par les Macédoniens, jalouse de Stateira, l'envoya chercher par le biais d'une fausse lettre, comme si Alexandre avait été encore en vie, et quand elle l'eut en son pouvoir, la fit tuer, elle et sa sœur, et fit jeter leurs corps dans un puits, qu'ils remplirent de Terre...

La jalousie et l'indécision finirent par rattraper Roxane. Voulant maintenir sa propre petite partie de l'empire, Cassandre, fils d'Antipater et héritier de Macédoine, fit tuer Roxane et Alexandre IV, âgé de treize ans, en 310 av. JC. La mort du fils d'Alexandre fut également la mort de sa lignée.

Bibliographie

  • MacLean Rogers, G. Alexander: The Ambiguity of Greatness. Random House, 2005
  • McCarty, N. Alexander the Great. Gramercy Books, 2004
  • Plutarch. Life of Alexander.
  • Sheppard, R. Alexander the Great at War. Metro Books, 2004
Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l'Histoire ancienne, médiévale et américaine au Lincoln College (Normal, Illinois). Il a toujours été et sera toujours un étudiant en histoire, depuis qu'il apprit au sujet d'Alexandre le Grand. Il est impatient de transmettre ses connaissances à ses élèves.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2012, mars 08). Roxane [Roxanne]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10600/roxane/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Roxane." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 08, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10600/roxane/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Roxane." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 08 mars 2012. Web. 02 déc. 2021.

Adhésion